Mardi 21 janvier, ce sera la Journée des câlins, « Hug Day »

LeMagFemmes
Un câlin, que ça fait du bien… Qu’il vous soit donné par un enfant, un parent, votre chéri(e), ou simplement par une personne amicale, le câlin apaise et rassure. Ce constat a inspiré la création d’une journée dédiée aux câlins, le 21 janvier chaque année. Nous allons vous raconter l’histoire de cette journée bonne pour le moral et d’utilité publique !
« Hug Day » ou « Journée des câlins »
C’est le 29 Mars 1986 à Caro dans le Michigan que le révérend Kevin Zaborney créa la première journée des câlins. Il avait fait le constat que la période située entre la fin des fêtes de fin d’année et la St Valentin était propice à la déprime. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’après avoir bénéficié de la chaleur humaine des fêtes passées en famille, un grand nombre de gens souffraient d’un manque de contact émotionnel. Plutôt que de les laisser patienter jusqu’à la Saint Valentin pour recevoir des marques d’amour, il était donc bénéfique d’encourager les gens, vers la fin janvier, à libérer leur affectivité.
Le mouvement « câlin gratuit », « Free Hugs »
En parallèle de la Journée des câlins, une autre bonne raison de mettre le câlin à l’honneur est le mouvement « Free Hugs » que l’on peut traduite par « Câlin gratuit ». Le principe est simple : un individu propose, dans un lieu public, une accolade sans contrepartie et le manifeste par une petite pancarte sur laquelle il est écrit « Free hugs » ou « câlin gratuit ». Ce concept a été inventé en 2004 en Australie par Juan Mann. Ce dernier, loin de sa ville natale et trouvant la grande ville triste et dépourvue de chaleur humaine, eut l’idée de réchauffer l’atmosphère en brandissant une petite pancarte réclamant des câlins. Le succès fut immédiat et le concept se propagea dans le monde entier.
Envoyez des calins
En l’honneur de la journée des câlins, nous vous proposons quatre résolutions à prendre pour se faire du bien et faire du bien autour de soi :
Serrer dans ses bras des personnes que l’on apprécie mais à qui on ne l’a jamais dit (voisins, amis, collègues…)
Rendre visite à une personne âgée ou malade et la câliner (ne pas oublier que les personnes âgées comprennent parfois mieux une étreinte qu’un long discours… et que le contact humain a des vertus thérapeutiques.)
– à tous ceux que vous ne pouvez serrer dans vos bras parce qu’ils sont loins, nous vous suggérons l’envoi d’une carte papier câlin.
– Vous avez remarqué une personne qui vient de s’installer dans votre quartier ? Pourquoi ne pas aider cette personne en lui présentant vos voisins, en lui indiquant les commerces de proximité ou les pôles d’activité tels que équipements sportifs, médiathèque, cinéma… Si vous n’osez pas lui proposer un câlin, au moins optez pour le sourire !!cid_B16DCAFE-2035-488C-B639-D7855BC35F48

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Social, Solidarité, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.