Radio France – Indépendance de l’audiovisuel public / CSA pouvoir de nomination : Candidature de Stéphane Guillon

Stéphane Guillon, l’évincé d’Inter, candidat à la présidence de Radio France
« J’ai l’honneur de vous annoncer que j’ai déposé, ce matin, auprès du CSA ma candidature officielle à la présidence de Radio France », a annoncé mercredi soir sur son compte Twitter l’humoriste Stéphane Guillon qui avait été évincé de France Inter en 2010.

atv582a613f146f9e3400afe06cf2828f82d33318fe9

Il s’agit du deuxième candidat à se déclarer officiellement, après le président en exercice Jean-Luc Hees, nommé en mai 2009 par Nicolas Sarkozy, qui a annoncé le 15 janvier qu’il postulait à un second mandat, alors que le prochain titulaire du poste sera désigné par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).
L’humoriste a expliqué à Libération, où il est par ailleurs chroniqueur, avoir été reçu au CSA « de manière très courtoise et sympathique ». « C’est bon enfant mais j’ai envie d’aller jusqu’aux auditions. Je vais partir en campagne… », a-t-il ajouté.
« Je garde tout le monde, Hees et Val aussi, bien sûr. Ma candidature est un acte d’amour », dit l’humoriste en référence au sort réservé, s’il était élu, aux actuels patrons de Radio France et France Inter, qui l’avaient congédié en juin 2010 pour ses chroniques.
Fin octobre, le parlement a adopté la loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public qui rend au CSA le pouvoir de nomination des patrons de France Télévisions, Radio France et France Médias Monde. Les présidents de ces groupes étaient précédemment nommés par le président de la République, une procédure instaurée par Nicolas Sarkozy.
Jusqu’à vendredi, le CSA recevra, sous enveloppe, les candidatures: il procèdera à l’ouverture des enveloppes le 29 janvier et « en rendra public le nombre ».
La liste nominative des candidats qui seront auditionnés ne sera rendue publique que le 12 février avant que le CSA ne désigne par un vote à bulletins secrets le prochain président de Radio France, le 7 mars 2014.
TV5MONDE Paris (AFP) – 23.01.2014  © 2014 AFP

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.