Réseaux sociaux – Comment composer une symphonie avec Twitter

Twitte Twwite ptitLe Festival Kurt Weill, dédié au compositeur juif allemand et qui se déroule dans la ville de Dessau, en Allemagne, a trouvé le moyen de réunir gazouillis (« tweets » en anglais) et symphonie.
 En effet, les organisateurs invitent depuis mercredi les utilisateurs du réseau social Twitter à composer des morceaux sur leur clavier d’ordinateur. Cette « tweetfonie », comme ils l’appellent, s’inspire d’un concours lancé l’an dernier aux Pays-Bas, intitulé Metropole Tweetphony (voir sur YouTube).
Les airs, chacun d’entre eux limité aux 140 caractères imposés par Twitter, seront sélectionnés et arrangés pour être joués par un véritable orchestre symphonique en mars, lors de l’événement. Une partition que les Français ne peuvent saisir d’emblée, puisqu’en Allemagne, comme en Grande-Bretagne, les notes ne s’écrivent pas en syllabes — do, ré, mi — mais en lettres — A, B, C.
Les twitteurs-compositeurs pourront soumettre leurs mélodies sur tweetfonie.de, qui ouvrira le 28 février. Ces airs seront joués le 3 mars par l’Orchestre philharmonique de Dessau, sous la baguette du chef d’orchestre néerlandais Antony Hermus.
 Le spectacle sera également retransmis sur Internet. « Les tweets les plus originaux seront ensuite arrangés pour un orchestre par des professionnels installés devant leur ordinateur dans le monde entier », ont indiqué les organisateurs du festival. Du 22 février au 9 mars, le Festival Kurt Weill proposera plus de cinquante concerts, des films, des expositions et des lectures. L’édition de l’an passé avait accueilli près de 16 000 visiteurs
Le Monde 24/01/2014

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Médias, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.