Ukraine – Loi d’amnistie : l’opposition s’abstient

2014-01-28T091645Z_1483432949_GM1EA1S1BU201_RTRMADP_3_UKRAINE-AZAROV_0
Le Parlement ukrainien a adopté mercredi, après des heures d’âpres négociations, une amnistie pour les contestataires arrêtés lors des heurts avec la police.
Cette loi d’amnistie est l’une des principales exigences de l’opposition mobilisée depuis plus de deux mois dans le centre de Kiev. Les élus de l’opposition à la Rada se sont abstenus lors du vote, acquis par 232 voix, six de plus que le nombre requis. Iouri Mirochnitchenko, partisan de Viktor Ianoukovitch à l’origine de ce texte destiné à apaiser les tensions, a précisé que l’amnistie n’entrerait en vigueur que si les bâtiments occupés étaient évacués.
 Le parti au pouvoir exigeait au départ, en échange de cette loi d’amnistie, la libération du centre de Kiev occupé par les manifestants ainsi que des bâtiments publics, comme la mairie de Kiev ou la Maison des syndicats, devenue le siège de la contestation. Mais il n’était pas précisé mercredi soir quelles concessions avaient été obtenues au cours des longues heures de négociations de la journée.
 Lancé après le refus du pouvoir de signer un accord de libre-échange avec l’UE, préférant un rapprochement avec Moscou, la contestation s’est radicalisée depuis la mi-janvier, avec l’adoption de lois réprimant les manifestations, et s’est propagée à une grande partie du pays. Ces lois, très critiquées par les pays occidentaux, ont été abrogées mardi. De son côté, le président russe, Vladimir Poutine, a mis en garde contre « toute ingérence » et a annoncé « attendre la formation du nouveau gouvernement » avant de mettre en œuvre les accords conclus en décembre sur une aide de 15 milliards de dollars.
Le Monde 30/01/2014

aukrainemages

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.