Culture – Nantes : Folle journée en direct / Les « bad boys » déferlent sur Nantes pour la Folle journée

Ce samedi, journée spéciale « Folle Journée de Nantes » sur France Musique.

De nombreux concerts sont retransmis en direct, notamment, à 17 heures, la soprano Barbara Hendrix chantant le blues. Et à 21 h 45, la performance du Trio Wanderer reprenant Bernstein, Ives et Barber.
LE MONDE | 29.01.2014 | Par Pierre Gervasoni
La manifestation met l’accent sur la musique américaine de 1860 à nos jours

anantes4355861_6_3547_american-spiritual-un-des-groupes-presents-a_1e37905d6ccd1fbc5152a1530475fd3c

American Spiritual, un des groupes présents à la Folle Journée, qui se tiendra à Nantes du 29 janvier au 2 février. | DR
Pour sa vingtième édition, qui se tiendra à Nantes, du mercredi 29 janvier au dimanche 2 février, la Folle Journée promet de justifier son nom – encore plus que par le passé – en proposant près de cent trente concerts où des œuvres déjantées voisineront avec des pages traditionnelles.
Consacrée à la musique américaine de 1860 à nos jours, cette programmation tentaculaire aurait pu jouer avec les mots (notamment celui de journey, voyage en anglais) pour mettre en exergue la tendance au non-conformisme qui caractérise le meilleur de la production musicale au pays de l’Oncle Sam. Les organisateurs ont préféré en souligner l’aspect sidéral en reprenant le titre – Des canyons aux étoiles – d’une œuvre d’Olivier Messiaen créée en 1974 à New York.
Aux globe-trotteurs tentés par la manifestation nantaise d’en découvrir aussi l’aspect… sidérant, à travers une multitude de partitions qui se fichent des « bonnes manières » en vigueur en Europe – y compris sous un jour moderniste. Autoproclamé « bad boy » dans une autobiographie écrite à 35 ans, George Antheil (1900-1959) est l’auteur d’un Ballet mécanique qui utilise des hélices d’avion. Il a aussi signé une Sonata sauvage pour piano qui en dit long sur des intentions esthétiques qu’il rattache à « la mode du gangster américain ».
Comme lui, Charles Ives (1874-1954) aime les télescopages (croisement cacophonique de fanfares dans une partition d’orchestre) et les provocations (rappel, dans une sonate pour piano, des émeutes ayant entouré l’abolition de l’esclavage). Antheil et Ives ont en commun d’avoir été abreuvés dans leur jeunesse à la source des sons frelatés que constitue la musique d’Henry Cowell (1897-1965), l’inventeur du « tone cluster » (tache sonore réalisée au clavier par la paume de la main) et le pionnier du « piano préparé » (dont le timbre est modifié par l’insertion d’objets entre les cordes) que John Cage (1912-1992) élèvera au rang de présynthétiseur.
 anantes4355862_6_c425_crossroad_f2b3f077225cca32041ca85773707228
A l’heure où la vieille Europe en est encore à loger l’expérimentation dans le cadre de l’écrit (la sacro-sainte partition), Cowell, Antheil, Cage et quelques autres – à l’instar de George Crumb – mettent directement les mains dans la pâte à sons. Avec le risque de passer pour des bricoleurs ou de se voir coller pour longtemps l’étiquette de compositeurs du dimanche – comme Ives, agent d’assurances…
Cependant, le continent où il est permis de rêver attire aussi des créateurs européens en rupture avec les institutions et ce bien avant la migration des années 1930 pour cause de montée du nazisme en Autriche. Edgard Varèse (1883-1965) est de ceux-là. Pas plus écouté que joué en France, le prophète de l’art-science embarque, en 1915, pour l’Amérique où, après avoir vécu de petits boulots, il conçoit des partitions visionnaires.
Ainsi, Ionisation (créée en 1933), sans la moindre note ! Rien qu’un maillage de rythmes et de timbres servis par un ensemble de percussions avec le renfort de deux sirènes. Avec ces effets (doppler) d’un Français à New York, on est loin du klaxon instrumental glissé par George Gershwin dans Un américain à Paris… Pas « bad boy » pour deux sous, le musicien de la Rhapsody in Blue ? Si, quand il pousse le jazz à monter sur la scène symphonique.
UN PAVÉ DANS LA MARE DES CRÉATIONS CONTEMPORAINES

aterrriley-photo

aPhilip-Glass-01-439x198

aSteve+Reich+02

En vogue dans les années 1920, l’incarnation américaine de « l’enfant terrible » connaît un nouveau souffle avec le courant minimaliste puis répétitif à la fin des années 1960. Terry Riley, Philip Glass et Steve Reich jettent à leur tour un pavé dans la mare des créations contemporaines. Sans haine (conceptuelle) ni violence (bruitiste) comme Antheil et consorts.
Leur mode de subversion vise au contraire à réintroduire des valeurs consonantes (pulsation, tonalité), que d’autres (John Adams, principalement) déclineront hors système et que certains représentants de la jeune génération aborderont sous l’influence de la pop music. Parmi eux, Julia Wolfe, compositrice non programmée à Nantes. Des femmes (Amy Beach, Nadia Boulanger), il y en aura (peu) à la Folle Journée, mais pas de « bad girl ».

Nantes - cité des congrès
Des canyons aux étoiles. Cité des Congrès, Nantes. Du mercredi 29 janvier au dimanche 2 février. Entrée : de 7 € à 25 €. Follejournee.fr
Pierre Gervasoni  Journaliste au Monde
Cité des Congrès Grand Auditorium

anantes grd audit

Cité des Congrès Grande Halle

anantes la grande Halle

L’alignement des arceaux de lumières sur la Loire

aofnantes illuminée

anantes arceaux

Année duchesse Anne de Bretagne

aanne de bretagne timbres carré

aanne de bretagnechateau_des_ducs_de_bretagne_imagelarge

aanne de bretagne chateau entrée

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Loisirs Tourisme, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.