Sévère remontrance du Conseil de l’Europe pour le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone

Charlie Hebdo du 29 janvier 2014 – brèves
Un très sérieux organisme émanation du Conseil de l’Europe, le Groupe d’États contre la corruption (GRECO), a appelé lundi la France à lutter plus sérieusement contre la corruption. Avec, dans la cible, l’opacité résolument entretenue à l’Assemblée nationale.patrimoine-des-elus
Merci, Bartolone qui a mis un frein aux réformes sur la transparence du patrimoine des élus ! Le GRECO suggère gentiment de réformer « en profondeur » le recours aux assistants et aux collaborateurs parlementaires afin de limiter le risque d’emplois fictifs ou occupés par des « personnes inappropriées » (souvent la femme, la maîtresse, les enfants du parlementaire…).
imagesCAWYPWLKLe rapport pointe les « 385 000 euros d’indemnité représentative de frais de mandat« , s’inquiétant que cette enveloppe serve à tout autre chose qu’à un classique défraiement. Paris dispose de dix-huit mois pour prendre en compte ces recommandations. On sera alors au début de la prochaine campagne présidentielle. Autant dire que le rapport risque de rester dans un tiroir !
Lire aussi : La France, un paradis fiscal… pour Claude Bartolone
Patrimoine des élus : le coquet « Sam’ suffit » de Claude Bartolone

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.