VICTOIRE !! // 23 710 mercis pour les semences paysannes !

Agir pour l’environnement 03/02/2014
recyclage-aluminium
Pour que les gestes ancestraux des paysans ne soient pas criminalisés et pour que l’agriculture industrielle et standardisée ne devienne pas la norme imposée, les députés doivent impérativement inscrire une « exemption agricole » dans la loi sur la contrefaçon.
Une mobilisation impressionnante
imagesEn seulement 24 heures, plus de 23 000 personnes ont envoyé un courriel à leurs députés afin de les alerter sur le risque de voir l’utilisation des semences paysannes être considérée comme une contrefaçon. Imaginez ce qui aurait pu arriver : dans sa forme initiale, la proposition de loi présentée aux députés aurait même pu permettre aux multinationales d’obtenir la destruction d’une récolte dans le cas où le paysan aurait eu « l’audace » de replanter les graines issues de sa propre récolte antérieure. Grâce à vous, c’est une première victoire.
Heureusement, votre mobilisation électronique a permis de relayer et d’appuyer le travail de fond mené par le collectif « Semons la biodiversité – http://www.semonslabiodiversite.com/– » et en particulier par le Réseau Semences Payannes <http://www.semencespaysannes.org/&gt;, et de remporter une première victoire.
La combinaison des initiatives syndicales (action de la Confédération Paysanne – http://www.confederationpaysanne.fr/- qui a permis d’obtenir l’attention du ministre de l’agriculture) et de la mobilisation citoyenne a conduit les députés à adopter des amendements excluant les semences de ferme du champ de la loi sur la contrefaçon.Grâce à vous, aucun député ne pouvait ignorer l’importance de protéger l’acte ancestral? de ressemer sa récolte, et nombre d’entre eux ont explicitement répondu qu’ils avaient entendu la voix des citoyens.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.