Etats-Unis – Visite d’Etat : Hollande-Obama

aobama-Hollande 2014
Le Monde 12//02/2014
Obama et Hollande dépassent les ‘freedom fries’« , titre USA Today.
Pendant les deux jours de la visite d’Etat de François Hollande à Washington, c’est cet épisode des relations franco-américaines, le changement de nom des « frites françaises » (« French fries »), en « frites de la liberté » à la suite du refus français de suivre les Etats-Unis en Irak en 2003, que les médias américains ont le plus commenté.
Si la presse cite la crise des écoutes de la NSA et l’imbroglio autour d’une éventuelle intervention en Syrie cet été, à ses yeux, le désaccord sur l’invasion de l’Irak demeure le plus gros point noir des relations franco-américaines.
Aujourd’hui, il est bien plus difficile qu’en 2003 de trouver des points de divergence entre les deux pays, et la cote de popularité des Français a d’ailleurs bondi en dix ans, 78 % des Américains ayant une opinion favorable de la France, contre 34 % en 2003 (LA Times).
Après la « mésaventure » en Irak, la presse est plutôt élogieuse à l’égard de la France. Dans un éditorial, le NY Times salue la bonne décision de cette dernière qui, en s’opposant à la guerre, a su renforcer la confiance de l’opinion publique envers le jugement de l’exécutif, contrairement aux Etats-Unis.
Le CS Monitor, pour qui les « freedom fries sont oubliées », analyse la « parenthèse » irakienne à l’avantage de l’Hexagone : « Etre un allié, pour la France, ne veut pas dire se contenter de suivre les Etats-Unis systématiquement. » Malgré ces points positifs, le magazine Time rappelle que de nombreux sujets de conversation ont été soigneusement évités afin de ne pas faire dévier cette visite de son objectif initial : célébrer la « nouvelle alliance » entre les deux pays.

aobama hollande visite d'etat

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.