Rappel – Internet, réseaux sociaux : Une campagne pour stopper le cyberharcèlement

Le Monde 12/02/2014
Quelque 5 % des jeunes de 9 à 16 ans se disent harcelés sur le Net et 17 % avouent avoir harcelé quelqu’un au cours des douze derniers mois, selon une étude menée en 2012 et relayée par l’ONG BICE (Bureau international catholique de l’enfance).
 Avec l’essor fulgurant des réseaux sociaux, ce « cyberharcèlement » peut prendre la forme de moqueries, menaces ou insultes en ligne. La campagne « Stop au harcèlement sur Internet », lancée depuis ce lundi, entend dénoncer ces nouvelles formes d’abus. Agréée par le ministère de l’éducation nationale et menée conjointement par BICE, l’association e-Enfance et deux syndicats lycéens, cette campagne vise à faire réagir les jeunes eux-mêmes à ce fléau. Car les jeunes harceleurs en question ne se rendent pas vraiment compte de ce qu’ils font lorsqu’ils sont derrière leur écran.
Objectif de cette mobilisation : réunir 10 000 signatures d’adolescents (soit âgés de plus de 13 ans) s’engageant par exemple  à ne pas poster « des contenus qui peuvent faire mal aux autres » ou à s’engager à réagir « s’ils sont témoins de harcèlement sur Internet ».
Ces signatures seront déposées au Comité des droits de l’enfant, à l’ONU, en septembre. La pétition est en ligne sur le site d’e-Enfance. En amont sur la Toile, le site Net écoute.fr est une ligne de contact multicanal où des conseillers sont là pour répondre à toutes les questions de façon anonyme et confidentielle, que ce soit par téléphone au 0 800 200 000 (ligne gratuite) chat, courrier électronique ou par Skype.

Adolescents – cyberharcèlement : une nouvelle forme de violence » sur les réseaux sociaux
Le cyberharcèlement, un fléau qui menace les ados sur les réseaux sociaux « Tu ne mérites pas de vivre »: des propos aussi violents sont relayés par des adolescents sur les réseaux sociaux, devenus le théâtre d’insultes, de moqueries ou de menaces. Le cyberharcèlement prend de l’ampleur et inquiète les associations. « C’est une nouvelle forme de violence », […]
Lire la suite

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, Police, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.