Ukraine – Kiev : pouvoir et opposition font des concessions

aukraine650767_0203319713277_web_tete
La loi d’amnistie, qui prévoit l’abandon des poursuites contre les personnes ayant commis des délits entre le 27 décembre et le 2 février, entre en vigueur aujourd’hui à Kiev, au lendemain de l’évacuation de la mairie, prise d’assaut le 1er décembre.

aukraine kiev mairie

 Lieu symbolique de la contestation ukrainienne, elle hébergeait jusqu’à sept cents manifestants, qui y dormaient et s’y réchauffaient. Son évacuation était un préalable à l’application de cette loi. « Je suis satisfait : malgré une décision difficile, nous avons réussi à faire fi des émotions et faire en sorte que cette loi entre en vigueur », s’est félicité Rouslan Andriïko, du parti nationaliste Svoboda, qui était chargé de gérer la mairie pour les opposants.

aukraine_la-mairie-de-kiev-veritable-refuge-pour-les_6ee8f5a1c73c589b6e11260feff65818

Ce week-end, les militants qui occupaient les lieux confiaient avoir « le cœur lourd » à l’idée de partir, mais affirmaient que c’était nécessaire pour leurs « camarades emprisonnés ». Après l’évacuation du « QG de la révolution », l’opposition a sommé le pouvoir d’abandonner « immédiatement » les poursuites contre les manifestants hostiles au président Viktor Ianoukovitch.
 Relayant les appels de l’opposition, la chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton, avait appelé dimanche le gouvernement ukrainien à abandonner toutes les accusations en cours contre les manifestants de l’opposition, tout en saluant les derniers gestes des deux parties pour apaiser les tensions.
 Mais ces concessions réciproques ne règlent rien sur le fond : les négociations avec le pouvoir sont au point mort, qu’il s’agisse de la réforme constitutionnelle réduisant les pouvoirs présidentiels au profit du gouvernement et du Parlement ou de la nomination d’un nouveau premier ministre.
Le Monde 17 février 2014

aUkraine

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.