Santé – phytothérapie : les plantes contiennent des principes actifs, qu’il faut bien connaître.

France Info 15 /02/ 2014 Question de choix  

Plus branchée que les sodas : les tisanes d’autrefois !

afrance info tisanes

 Du bon usage des plantes © Radio France/Catherine Grain
Les stars les sirotent à longueur de journée. Mais on ne les achète pas à la légère. 
L’usage des plantes est très ancien. Le premier recueil connu de formules végétales date d’il y a quelque 5.000 ans. Il recense 250 espèces !
Même si on trouve aujourd’hui en phytothérapie des plantes en poudre, en gélule, en capsules, concentrées dans de l’alcool ou diluées dans les sirops, les bonnes vieilles tisanes de grand-mère ont toujours la cote.

atisane

Elles figurent même en bonne place sur les cartes des restaurants à la mode, et sont devenues incontournables au quotidien dans de nombreux foyers. Madonna elle-même ne jurerait plus que par le pissenlit ou la reine des prés.
Pour choisir ses plantes, on préférera le vrac au sachet, et pour Michel Pierre, auteur de « les plantes du bien-être » la bible des plantes médicinales, qui vient de paraître aux éditions du Chêne, .le magasin spécialisé est recommandé. Car les plantes contiennent des principes actifs, qu’il faut bien connaître. 

aplantes518K8oudrOL__SX342_

70% des plantes qui sont commercialisées sont des plantes sauvages, elles sont collectées généralement par des associations. Les ramasser soi-même demande une grande connaissance des espèces, du terrain, des conditions écologiques. La collecte se fait espèce par espèce, par une journée ensoleillée, et après la rosée du matin.

atisane-romarin-bio-romon-nature-

Les plantes se conservent au sec, à l’abri de la lumière, dans des sachets en papier ou dans des pots opaques que l’on pourra fermer si la plante est parfaitement sèche. Dans ces conditions, les plantes se conservent deux ans environ. 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Santé, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.