Insolite – Quand France Info suit les agriculteurs connectés

A l’occasion de la quinzaine du Salon de l’agriculture, qui se déroule actuellement porte de Versailles, France Info propose un contenu interactif au format inédit.
 Intitulé Mon veau s’appelle Hashtag, le reportage de Clara Beaudoux propose d’aller à la rencontre d’Hervé, Pierre, Patricia et Rémi, quatre agriculteurs qui utilisent assidûment les réseaux sociaux. Ce ne sont pas des cas isolés. En effet, en France, près de six agriculteurs sur dix se connectent à Internet tous les jours, et la moitié de ces « agrinautes » utilisent en particulier les réseaux sociaux.
 Sur Facebook, Twitter ou Instagram, sur le tracteur ou dans l’étable, chacun raconte le quotidien de son exploitation, histoire de cultiver une autre image du paysan. Parmi eux, Hervé Pillaud, 56 ans, fort de ses « 2 000 followers » sur son compte Twitter, expose sa vie d’éleveur en Vendée sur la Toile. Ce propriétaire de 140 bêtes a pris l’habitude de demander à ses amis internautes de choisir le prénom des veaux qui naissent dans son exploitation. C’est ainsi qu’en 2012 l’un de ses nouveau-nés a été prénommé Hashtag.
France Info propose à ses auditeurs-internautes de participer à cette expérience cocasse, en baptisant le prochain veau à naître de l’étable d’Hervé. Il suffit pour cela de proposer dans les commentaires un prénom en J, en lien avec les nouvelles technologies, ou de le partager sur Twitter avec le mot-clé #lecousindehashtag ou sur Facebook. Au moment de la naissance, Hervé choisira parmi les prénoms proposés. Pas vache, il twittera non sans émotion au parrain connecté la photo de son protégé.
Le Monde 27 février 2014

aveau-claraok

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Insolite, Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.