Numérique – Les 98 premiers sites Web .paris dévoilés

aparis-qui-veut-troquer-son-fr-contre-un-paris

 « Ecrivons ensemble  une nouvelle page de l’histoire de Paris. »

La Ville de Paris a dévoilé vendredi la liste des 98 premiers sites web dotés de l’extension .paris.
Parmi les lauréats, dont le nom de domaine sera activé en mai, figurent des entreprises telles que Citroën, Delsey ou Fauchon, des institutions comme l’inévitable tour Eiffel et le Grand Palais, des start-up à l’instar d’Ulule et Five by Five, ainsi que des associations (l’Ordre des avocats de Paris et le Don du sang, par exemple).
 Pendant six mois, ils seront les seuls à le posséder et participeront à tous les événements autour de son lancement. Le site mondomaine.paris.fr permet de découvrir leurs projets numériques et les contours de ce territoire numérique naissant.
« Cette extension, vitrine de l’innovation parisienne, a valeur de symbole, là, on ouvre un nouveau cycle », s’est réjoui Jean-Louis Missika, adjoint au maire de Paris chargé de l’innovation, qui a présidé le jury chargé de faire le tri des 310 candidatures reçues selon l’originalité, l’intérêt et l’apport économique de chaque projet.
 L’annonce a eu lieu lors de la signature d’un contrat avec l’Icann, le régulateur mondial d’Internet. Dans le cadre de toute nouvelle extension, l’Icann impose une période de trois mois avant l’ouverture générale pendant laquelle les marques et les ayants droit peuvent s’enregistrer en priorité.
Cette phase, appelée « sunrise », débutera en septembre, mais la Ville de Paris a choisi de privilégier une centaine de « pionniers ». Il s’agit pour la municipalité d’éviter les errements connus avec les vingt-deux suffixes homologués depuis 2012, en particulier la spéculation et l’usurpation de noms de domaine.
25/02/2014

402bf844

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.