Google Maps – Après l’exploration de l’Amazonie et les îles Galapagos, voici les ours de l’archipel arctique canadien

aOursPolaireJuin2010

Des ours polaires sur Google Maps

Après avoir récemment exploré l’Amazonie et les îles Galapagos, le service de cartographie en ligne de Google vient de s’aventurer dans l’archipel arctique canadien, terre des ours polaires.

aourschurchill3-carousel2

En octobre, des membres de Google Maps se sont joints à l’association de défense des ours polaires Polar Bears International pour se rendre à Churchill, dans l’extrême nord du Canada (Etat du Manitoba). Lors de cette randonnée, ils ont pu prendre des clichés de ces animaux en train d’attendre le gel des eaux de la baie d’Hudson.

aours-polaire-google-maps

Des appareils photo panoramiques – également utilisés par Google pour photographier les rues – ont été montés sur une « camionnette pour la toundra » permettant de se déplacer sans risquer d’être attaqué par des carnivores.

aours-polaires-de-churchill

Outre la possibilité pour les utilisateurs de Google Maps d’observer de leur canapé les plantigrades dans leur environnement naturel, les images, vidéos et données récoltées servent à mesurer les effets du changement climatique sur les animaux dans cette zone. Car même dans ces conditions exceptionnelles, Google n’a pu observer que quelques-uns de ces ours polaires, menacés par le réchauffement des températures, qui altère l’environnement glacé dont ils dépendent.

aours-polaire-churchill_sn635

 « Le projet montre davantage que des images d’ours en peluche », a expliqué la directrice générale de Polar Bears International, Krista Wright, dans un message publié sur le blog de Google. « Pour comprendre le réchauffement climatique et son impact sur les ours polaires, il faut des références à la fois régionales et mondiales », a-t-elle fait valoir.
Le Monde 03/03/2014

aourqsn-POLAR-BEAR-large570

aours09305a9eebed32e7072fe9b607f2deac

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans animaux, Ecologie, Médias, Nature, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.