Chine – Vers un raidissement chinois dans le Xinjiang ?

Kunming n’oubliera pas son « 11 Septembre ». Deux jours après le massacre qui a ensanglanté la capitale de la province chinoise du Yunnan (Sud-Ouest), faisant 29 morts et plus de 140 blessés, les trois derniers suspects de l’attaque – imputée par Pékin à des « séparatistes » ouïgours de la région autonome du Xinjiang (Nord-Ouest) – ont été arrêtés lundi.

achineBN-BT108_0303KU_M_20140303005530

 Une annonce qui n’a guère soulagé les familles des victimes ni les témoins du drame, encore « hantés » par les scènes de violence auxquelles ils ont assisté.
Alors que les médias chinois, à l’instar du China Daily et du Global Times, ont vilipendé le « parti pris » antichinois de la presse occidentale, comment le pouvoir central va-t-il réagir ? Citant divers experts, Bloomberg prédit un tour de vis sécuritaire de la part du président Xi Jinping. Lequel va sans doute tirer parti de la « guerre contre le terrorisme » pour affermir son assise politique et son autorité…
Pour le New York Times, il est surtout à craindre que la tragédie du « 3.01 » (1er mars) ne contribue à envenimer des relations déjà tendues entre les Hans, représentants de l’ethnie majoritaire, et la minorité ouïgoure. Le discours officiel sur le « kaléidoscope d’ethnies vivant en harmonie » ne tient plus, estime le quotidien, faisant valoir que « des décennies de propagande du Parti communiste n’ont pas réussi à tempérer la défiance et la suspicion ».
 Le New Yorker partage cette préoccupation d’un élargissement de la fracture ethnique. Pessimiste, il explique, chiffres à l’appui, que « les Hans occupent plus de 35 % des emplois à haut revenu de la région du Xinjiang, contre 13 % pour les Ouïgours ». « Et le ratio grandit d’année en année, créant davantage de ressentiment. » D’où l’appel du South China Morning Post « au dialogue et à la négociation », seule voie permettant de retrouver le chemin de la paix.
05 mars 2014 Le Monde
Sur Inventerre Lire : Chine – Gare de Kunming : Des voyageurs poignardés
Tuerie en Chine: 29 morts, Pékin accuse des « terroristes » Des assaillants armés de couteau se sont livrés à une véritable tuerie samedi soir en gare de Kunming, dans le sud-ouest de la Chine, tuant au moins 29 personnes, une attaque inédite et « terroriste » selon Pékin qui a désigné les séparatistes ouïghours musulmans du Xinjiang. Un […]
Lire la suite

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Médias, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.