Bimillénaire de la mort de l’empereur Auguste : L’empereur revit sur les réseaux sociaux

aauguste-affiche

Le Grand Palais, à Paris, célèbre actuellement le bimillénaire de la mort de l’empereur Auguste (63 av. J.-C.–14 apr. J.-C.), avec une grande exposition intitulée « Moi Auguste, empereur de Rome ».
aAugustus_30-20BC_Louvre_Ma1278Caius Octavius, dit l’empereur Auguste, fils adoptif de Jules César, dirigea la cité romaine pendant quatre décennies, période durant laquelle la République connut un « âge d’or « . Au-delà de cette invitation au voyage dans l’empire, cette exposition entend privilégier la facette personnelle de cet homme à l’ascension politique fulgurante et à la carrière exceptionnelle.
Une personnalité que l’on peut aussi suivre en direct sur les réseaux sociaux, grâce aux organisateurs de l’événement. A l’instar de l’expérience interactive avec le soldat poilu Léon Vivien l’an dernier, l’Imperator a ouvert sa page Facebook et un compte Twitter, devenant ainsi le « premier empereur présent sur les réseaux sociaux« .
6949251Ainsi, sur son mur, pouvait-on assister mardi à un mini-scandale : la fin de sa relation avec son beau-frère Marcus Antonius, après la trahison de ce dernier pour la reine d’Egypte Cléopâtre (le couple effectivement se suicidera en 30 av. J.-C.).
S’adaptant à l’heure d’Internet, l’empereur actualise son statut de citations drôles et bien senties : « J’ai trouvé une Rome de briques, j’ai laissé une Rome de marbre… » Derrière cette résurrection 2.0, deux community managers animent quotidiennement ces profils virtuels, Michel Pimpant et Quentin Leclerc, créateurs du tumblr Les Boloss des Belles Lettres et auteurs du livre homonyme.
L’exposition, qui se tient jusqu’au 13 juillet, présente quelque 300 pièces (statues, objets, bijoux) et développe certaines  thématiques, notamment sur la Gaule.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Loisirs Tourisme, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.