Syrie-Israël – Guerre des nerfs : Escalade sur le Golan entre Israël et la Syrie

Israël a frappé hier des cibles syriennes sur le plateau du Golan et mis en garde le régime de Bachar Al-Assad après une attaque ayant blessé quatre de ses soldats dans cette région frontalière, laissant craindre une confrontation ouverte entre les deux pays.

ISRAEL

 Les raids aériens israéliens marquent la plus grave escalade depuis quarante ans sur les hauteurs du Golan, dont une partie a été occupée par Israël après la guerre israélo-arabe de 1967. Ils ont visé une infrastructure d’entraînement de l’armée syrienne, des QG militaires et des batteries d’artillerie, a indiqué un communiqué militaire, au lendemain d’une attaque à la bombe contre une patrouille de parachutistes israéliens dans la partie occupée du Golan, près de la ligne de cessez-le-feu.
Les raids ont fait un mort et sept blessés, selon l’armée syrienne. Et le régime Assad a lancé une mise en garde à Israël, affirmant que « ces actes agressifs menacent la sécurité de la région ». « Nous attaquons ceux qui nous  attaquent », a averti le chef du gouvernement Benyamin Nétanyahou en conseil des ministres. Il a souligné qu’Israël continuerait aussi à « interdire le transfert d’armes par air, mer et terre », en allusion aux équipements militaires destinés au Hezbollah libanais qui combat les rebelles en Syrie au côté du régime.
Certaines zones du Golan sous contrôle syrien sont aux mains des rebelles, dont des djihadistes. Selon Israël, le Hezbollah y est aussi présent. Selon l’analyste militaire du Yediot Aharonot, « les Syriens et le Hezbollah veulent entraîner Israël dans une guerre d’usure à la frontière nord au moment et au rythme qu’ils imposent ».
Le Monde 19/03/2014

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Défense, International, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.