Elections – gifle à gauche, barre à droite : un niveau d’abstention jamais atteint pour un second tour des municipales sous la Ve République

atv5elections600_266093_vignette_de-pouillement2-copie
La gauche s’attendait à une sanction. Elle l’a eu. Pour ce deuxième tour des élections municipales, elle n’a pu contenir l’essor de l’UMP et de ses alliés centristes, de même que la percée du Front national, qui s’impose dans plusieurs villes, dont Béziers.
Il s’agissait du premier test électoral national à mi-mandat pour François Hollande. Il est cinglant : la gauche perd 155 villes de plus de 9000 habitants. L’abstention établit un record historique à 38,5%.
….
Lire

Les villes qui basculent

« C’est une défaite, on ne va pas barguigner », glissait un proche de François Hollande. C’est « une cata! », renchérissait un député, tandis que pour le sociologue du CNRS Jean Viard interrogé par l’AFP, c’était « une vraie sanction ».
Illustrant l’ampleur du revers, des bastions historiques socialistes comme Saint-Étienne, Limoges (aux mains de la gauche depuis 1912), La Roche-sur-Yon (depuis 37 ans à gauche), Chambéry (depuis 25 ans à gauche) ont basculé à droite. La droite reprend à la gauche six grandes villes, dont Toulouse, Saint-Etienne et Reims, et des villes moyennes telles Pau, Quimper ou Tourcoing.
A Paris, comme l’écrit le journal « Libération », Anne Hidalgo « sauve l’honneur ». La candidate socialiste avec plus de 54 % des voix l’emporte face à Nathalie Kosciusko-Morizet (45,5 %), conservant au PS la ville conquise par Bertrand Delanoë en 2001.
Autre satisfaction pour le PS : Lille. Vers 21h, Martine Aubry annonçait avoir recueilli 52,06% des voix à Lille, devant le candidat UMP-UDI. Grenoble, de son côté, créait la surprise : contre toute attente, les écolos arrachent la ville au PS dans une quadrangulaire avec 40,8 % des voix ! Marseille, sur laquelle les socialistes avaient fondé beaucoup d’espoirs, reste entre les mains de Jean-Claude Gaudin (UMP).
Ce qui ne fait pas débat, c’est le niveau d’abstention jamais atteint pour un second tour des municipales sous la Ve République, avec un taux final estimé par les instituts de sondages entre 38 et 38,5% !
Tv5MONDE L’œil de la Rédaction

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Démocratie, Politique, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.