Neuf-quinze – L’après ? : La politique nationale reste la même, ce savant dosage de soumission et de duplicité face aux injonctions bruxelloises

neuf-quinze@arretsurimages.eu 31/03/2014
DELANOË ET SON ASSURANCE ANNULATION
09h15 – Tiens, une hypothèse Delanoë, maintenant ! Aux petites heures du lundi matin, voilà l’ex-maire de Paris, ce roc dans la tempête, qui vient se joindre à la ronde des favoris officiels pour Matignon (Valls, Bartolone, Fabius, Ayrault 2). « A-t-il une assurance annulation de son billet pour Bizerte ? » s’interroge, mutin, Thomas Legrand sur France Inter. « Je crois qu’il part fin mai », complète Patrick Cohen, décidément remarquablement informé des projets réparateurs de l’ex-maire de Paris. « Il part fin mai » : ce détail doit bien avoir un sens profond, mais lequel ?
Valls est-il encore dans la course, malgré le veto des écolos (1) ? Apparemment oui. Accrochez-vous : à en croire Mediapart, il aurait pris soin de se constituer une sorte d’aile gauche, en esquissant une poétique alliance virtuelle avec Montebourg et Hamon (2). Valssiste de gauche, voilà un créneau d’avenir. L’avantage que les élections soient enfin passées, c’est que les journalistes politiques vont cesser de bombarder la France de pronostics turfistes, plus péremptoires les uns que les autres (la palme revenant à ce titre de fin de semaine dernière du Monde, qui assurait que Hollande avait pris sa décision (3), mais sans préciser laquelle, ce qui est encore le meilleur moyen de ne pas se faire prendre par la patrouille des Décodeurs).
Péremptoires et vains. Delanoe, Valls gauchisé ou non, Ayrault 2 ou 2 bis, « geste » social (4) ou pas, la politique nationale restera la même, ce savant dosage de soumission et de duplicité face aux injonctions bruxelloises, qu’on appelle aujourd’hui « pacte de responsabilité ». Tant que l’on restera dans l’euro, tout changement ne peut être que cosmétique. Bonne raison de continuer à regarder ailleurs. Reste-t-il une marge de manoeuvre au niveau municipal ? C’est ce que vont s’efforcer de démontrer les nouveaux maires FN. Et aussi, de l’autre côté, à Grenoble, l’équipe Piolle, dont nous avons suivi la dernière semaine de campagne (5),brillamment élue avec 40 % des voix, et que nous allons nous efforcer de ne pas perdre de vue.
(1) http://www.arretsurimages.net/breves/2014-03-26/Duflot-Valls-leur-dejeuner-en-zapping-id17164
(2) http://www.mediapart.fr/journal/france/120314/valls-montebourg-et-hamon-le-menage-trois-du-gouvernement
(3) http://www.arretsurimages.net/articles/2014-03-28/Remaniement-Hollande-a-choisi-Oui-mais-qui-id6655
(4) http://www.franceinter.fr/emission-leco-du-jour-lidee-dun-geste
(5) http://www.arretsurimages.net/emissions/2014-03-28/Grenoble-Et-nous-sommes-partis-ensemble-un-week-end-dans-le-Vercors–id6654
Daniel Schneidermann

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans chronique, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.