Censure – Le journal de Tintin censuré sur Twitter

Le Monde 31/03/2014
Les amateurs de Tintin connaissent Le Petit Vingtième, le journal où officie le jeune reporteur inventé par Hergé. Depuis février, on trouve sa déclinaison moderne sur la Toile : Le Petit XXIe, qui est à la fois un compte Twitter et un Tumblr.
Chaque jour, un sujet d’actualité y est traité par une case illustrée tirée des Aventures de Tintin. Grâce à cette manière ludique et concise d’aborder l’information, le site a rapidement connu un grand succès (1 894 abonnés à ce jour) et a été relayé dans de nombreux médias.
Mais voilà, les éditions Moulinsart, qui gèrent les droits du dessinateur belge Hergé, n’ont pas apprécié cette initiative. La maison d’édition a porté plainte et a demandé à Tumblr de supprimer toutes les images du compte en ligne. Les deux auteurs sont sortis de leur anonymat, « Le Petit XXIe, tout à fait non lucratif, n’a pour but que de rendre hommage à Tintin et à la richesse de l’œuvre d’Hergé », a réagi Quentin Girard, journaliste à Libération et cofondateur du site, dans un article paru dans le quotidien.
De son côté, la maison d’édition se réfère à un cas de jurisprudence de 2009 et à la condamnation de l’auteur Bob Garcia à 40 000 euros d’amende pour « avoir reproduit des cases dans cinq ouvrages consacrés à son héros préféré ». « La jurisprudence considère une case des albums Les Aventures de Tintin comme une œuvre à part entière. Or, la citation s’entend par nature d’un extrait, d’un passage, d’une œuvre constituant un tout », précise Moulinsart.
Mais, à ce jour, Le Petit XXIe fait de la résistance : le compte Twitter demeure actif, pour le plaisir des tintinophiles connectés.

tintin004

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.