Chizé – Duperie  » : manifestation en raison du choix par le conseil municipal d’un maire qui n’était pas à la tête de la liste élue ?

La Nouvelle République 06/04/2014

Chizé ( D-S) : nouvelle protestation après les municipales

Hier matin, pendant la manifestation devant la mairie de Chizé. Comme mardi dernier, des habitants sont descendus dans la rue pour dire leur impression d’avoir été « floués » après le vote du conseil.

Manifestation Chizé

Hier, une centaine d’habitants ont manifesté devant la mairie. En cause : le choix par le conseil municipal d’un maire qui n’était pas à la tête de la liste élue.
Une centaine de personnes se pressent devant la mairie de Chizé, hier matin. Tour à tour, plusieurs habitants prennent la parole. « Je me suis dit qu’il fallait que les choses soient dites », lâche Denis Grimal, l’un d’entre-eux. « Les choses », c’est ce qui avait déjà conduit plusieurs habitants de ce bourg d’un peu plus de 900 habitants à descendre dans la rue, mardi (NR du 2 avril).
En cause : l’élection de Daniel Barré à la mairie de Chizé, le samedi 29 mars, par le conseil municipal. Sauf que ce n’était pas lui en tête de la seule liste en lice aux municipales, élue dès le premier tour. A sa place, beaucoup imaginaient René Rayneau, tête de liste. Ils pensaient que le vote du conseil suivrait l’ordre de celle-ci, comme lors de la majorité des scrutins municipaux. Du coup, plusieurs habitants de Chizé ont eu l’impression d’avoir été « trahis » après ce vote. « Je suis fort mécontent d’avoir été floué », résume Denis Grimal.
«  Il y a duperie  »
Denis Grimal dit son « amitié » et son « estime » pour plusieurs élus du conseil municipal. Mais le septuagénaire est amer : « Le sort humainement inadmissible que vous avez réservé à M. Rayneau n’a été que le révélateur d’une situation que vous avez, quoi que vous puissiez dire pour vous expliquer, cachée jusqu’au tout dernier moment aux électeurs. Il y a duperie ».
Cette semaine, quatre élus ont démissionné du conseil municipal de Chizé. Dont René Rayneau, qui siège depuis 1977 au conseil municipal, notamment comme maire-délégué de la commune associée d’Availles-sur-Chizé.
«J’ai contacté la préfecture, raconte Daniel Barré. Le directeur de cabinet m’a dit qu’il serait sage de proposer à ces quatre personnes de revenir, et de réintégrer M. Rayneau comme maire délégué d’Availles. » Daniel Barré a indiqué, hier, chercher à joindre René Rayneau pour lui proposer de réintégrer le conseil municipal. Il se dit « d’accord » avec cette proposition, l’idée étant « d’apaiser les tensions ».
Pour Denis Grimal, cette solution « est une porte. Mais il y a des blessures qui vont prendre quelque temps à cicatriser ». Il n’est pourtant pas pessimiste : « J’ai de grands espoirs. Si je n’en avais pas, je n’aurais pas pris la parole », hier, devant la mairie de Chizé.
nr.niort@nrco.fr
Nicolas Hasson

Le courrier de l’ouest : Des citoyens crient au complot

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Démocratie, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.