Voyager autrement – Claude Goubeau : Globe-tracteur né pour l’éloge de la lenteur

La Nouvelle République 06/04/2014 L’invité de la semaine
aclaude Goubeaub_130224071-300x208
D’ yourte de Xaintray à celles des steppes mongoles, Claude Goubeau vit son rêve d’aventurier en tracteur. Il participe au festival de Magné aujourd’hui.

Le « globe tracteur » ou l'éloge de la lenteur avec le Gâtinais Claude Goubeau.

Son tracteur est allé jusqu’ici, vers Éphèse, en Turquie. L’étape suivante : les pays de l’Est et destination la Mongolie ! Qu’importe quand, pour Claude Goubeau, ce dimanche à Magné.
On entre chez Claude Goubeau, seul dans sa modeste vie à Mazières-en-Gâtine, avec cet air moqueur hélas gavé d’a priori très reprochables. Faut-il être fou pour entreprendre un périple à travers la planète en tracteur ?
Les rides d’un sourire onctueux plissé jusqu’au coin de son regard bleu, l’homme vous retourne comme une crêpe. « Je ne comprends pas pourquoi il y a ce long silence du public après mes diaporamas », ose-t-il, avec l’incroyable naïveté de ses soixante printemps pas forcément dans le désir de philosopher sur le choc culturel d’une société « omnipressée ». Claude Goubeau boit doucement son grand rêve éveillé.
«  Vous vivez plus longtemps que les autres  »
Ce rêve ? Relier la yourte de Xantray dans laquelle vit son fils David à une autre yourte, loin dans les plaines mongoles de l’«Urga » chevaleresque de Nikita Mikhalkov. Pourquoi ? « Il faut être d’une certaine logique quand on veut être cinglé. Je sais que je vais tout trouver d’une yourte à l’autre. Et si j’étais parti vers l’ouest… on ne va pas bien loin avec un tracteur sur la mer. »
Son choix a quelque chose de freudien, rhizome des racines terriennes de son père paysan. « J’étais l’aîné de sept enfants. Notre cour de récré faisait 50 hectares. Bonjour les cabanes dans les arbres ! Un jour, mon père a décidé de prendre des vacances. Ici, on l’a regardé étrangement parce que c’était le premier paysan des Deux-Sèvres à oser ainsi «  abandonner  » ses bêtes pendant une semaine. On est monté dans la 203 break, les enfants derrière dans les réserves de patates pour sept jours, direction LE camping d’Arcachon. » Un premier voyage en forme d’acte héroïque absolument libre, ça laisse une sacrée empreinte, même cinquante ans plus tard.
Le tracteur Deutz sur-mesure pour l’aventure de Claude Goubeau a d’autres raisons d’être.

aclaude Goubeau20130224_132931_CANAKKALE61_2059748

« Toute ma vie c’est ça. Même en classe, j’ai voyagé… j’ai fait cinq écoles, je n’étais pas bien doué, rigole-t-il. Mais pour découvrir le monde, coucher en Afrique sous les étoiles dans les dunes, on n’a pas besoin de bien savoir écrire. »
Son premier long périple en 504 Peugeot l’emmena jusqu’à Bamako avec son pote surnommé « Opale », rapport à son œil de verre. « Si j’arrivais avec un camping-car à 100.000 €, j’aurais l’impression d’agresser. Je sais que cette folie intrigue, elle a le mérite d’attirer les gens simples, de 7 à 97 ans, et de faire naître des rencontres. On a le temps de s’arrêter quand on avance à 20 km/h. »
En Albanie, il s’est même vu en cadeau d’anniversaire. Un soir, un homme l’a prié d’entrer dans son humble vie, jusqu’à sa table où sa chérie, prof de français, n’avait pas parlé en vrai avec Molière depuis des lustres. « Il m’a dit que vous étiez mon cadeau. Vous ferez un merveilleux anniversaire en effet si à chaque fois que je fais une faute de français, ce soir, vous promettez de me reprendre », a lancé la jolie fille à Claude Goubeau.
Sa fusée Ariane
« Une fois, une vieille dame m’a dit : «  Vous, Monsieur, vous vivez plus longtemps que les autres  ». J’aime cette lenteur. J’aime la liberté, la découverte, la rencontre, être de passage, ne pas laisser de trace, juste une image.»
Voilà. Claude Goubeau ou l’art de tuer dans l’œuf le Forrest Gump en puissance que l’on imagine avant de l’écouter. L’enfant devenu dessinateur aéronautique, retraité dans quelques mois, a fait partie de l’équipe qui a dessiné la turbo pompe du 3e étage de la fusée Ariane. Sa fusée est donc devenue tracteur, parti jusqu’en Turquie pour la première étape. La suite sera pour bientôt, avec les pays de l’Est. Son tracteur dort sagement en Roumanie et Claude savoure la seule hâte qu’il s’autorise : « Retourner rencontrer les gens heureux qui n’ont pas besoin de se presser ». On ne soupçonne jamais combien la surprise d’une rencontre peut vous bouleverser.
nr.niort@nrco.fr
6e festival « Voyager autrement », salle polyvalente de Magné, de 10 h 30 à 18 h 30 (entrée libre). Claude Goubeau sera parmi la quinzaine d’aventuriers présents sur les stands des voyageurs. Projections, exposition photos et salon de thé « Saveurs du monde », salées, sucrées au menu.
Sébastien Acker
Le Festival International de Magné 2014 se déroulera du samedi 19 juillet 2014 au dimanche 20 juillet 2014 à Magne – Bords De Sèvre

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Insolite, Loisirs Tourisme, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.