Cité de la Musique Paris : Great Black Music, l’exposition immersive

La Cité de la musique, à Paris, présente depuis le 11 mars et jusqu’en août « Great Black Music », une exposition dressant un panorama vaste et éclectique des musiques noires, du jazz au hip-hop, en passant par le blues, la soul, l’afro-beat, le reggae, la musique brésilienne…
Grâce à un dispositif interactif innovant, cette exposition propose de découvrir ou de redécouvrir en sons et en images l’histoire de ces courants musicaux et de leurs plus éminents ambassadeurs — le président de l’afro-beat, Fela Kuti, le tropicaliste brésilien Gilberto Gil, et même le « King » Elvis Presley, premier chanteur blanc à populariser la musique noire américaine.
Une exposition qui tranche aussi par son approche multimédia inédite, qui se veut indissociable du parcours. Dès l’entrée des lieux, le visiteur est invité à s’équiper d’un casque, relié à un smartphone, qui lui permettra d’interagir à sa guise avec les installations, soit plus de onze heures de documents audiovisuels. Il suffit pour cela d’indiquer le numéro de la borne ou de l’écran que le visiteur souhaite consulter pour que le son démarre dans le casque. Et le choix est vaste !
Dans la première pièce de l’exposition, vingt et une bornes proposent ainsi des portraits de moins de cinq minutes des artistes les plus emblématiques de la Great Black Music. En complément de cette expérience, il est possible de sauvegarder certaines chansons en écoute sur son smartphone. Ces titres seront mis à disposition au sein d’une playlist à réécouter chez soi sur le site créé pour l’exposition.
A la fin de la visite, il suffit de valider son parcours sur le smartphone et un courriel sera envoyé à votre adresse personnelle. Une excellente initiative qui permet de garder une trace en musique de cette formidable balade sonore.
Le Monde 09/04/2014

musicien jimmi pb

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Médias, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.