Crise en Ukraine : le Conseil de sécurité réuni

Le Monde 14/04/2014
Une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU a tourné cette nuit au dialogue de sourds entre Occidentaux et Russes. Les premiers accusent Moscou d’avoir orchestré la tension dans l’est de l’Ukraine ce week-end, alors que Moscou mettait Kiev en demeure de « cesser d’utiliser la force contre le peuple ukrainien ».
Cette rencontre avait été demandée par la Russie à la suite des déclarations du président ukrainien par intérim, Olexandre Tourtchinov, annonçant une « opération antiterroriste de grande envergure » contre des insurgés armés prorusses dans l’est de l’Ukraine, en réaction à une série d’attaques, visiblement coordonnées par des hommes armés portant souvent des uniformes sans insigne, dans la région.
« Le sang a déjà été versé et il faut éviter d’urgence une nouvelle escalade », a averti l’ambassadeur russe, Vitali Tchourkine. « C’est l’Occident qui déterminera si la guerre civile en Ukraine peut être évitée », a-t-il ajouté. Son homologue américaine, Samantha Power, a, elle, accusé la Russie d’avoir « créé et orchestré l’instabilité ».
Les récents événements dans cette région « sont une copie conforme des tactiques utilisées par les forces russes dans les premières étapes de la crise en Crimée », a-t-elle affirmé. « Le scénario auquel nous assistons rappelle à un mois d’intervalle les événements qui se sont déroulés en Crimée », a lui aussi estimé l’ambassadeur français, Gérard Araud. Il a appelé la Russie « à s’engager dans la désescalade et à condamner, avec l’ensemble de ce Conseil, les tentatives de déstabilisation conduites pas des groupes armés dans l’est de l’Ukraine ».
La Russie, membre permanent du Conseil de sécurité, dispose à ce titre d’un droit de veto et peut bloquer toute tentative de trouver une position commune sur la question.
apoutine-1

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Défense, International, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.