Libye – En proie à l’insécurité, la pays tutoie l’abîme

alibyeaqmi%20camps
Nouveau sanctuaire des djihadistes du Nord-Mali, la Libye est devenue une véritable poudrière.
La Libye s’est-elle muée en pandémonium ingouvernable ? La question se pose de nouveau avec acuité depuis que le premier ministre, Abdallah Al-Theni, a annoncé dimanche sa démission… cinq jours après avoir été chargé par le Parlement de former un nouveau gouvernement.

alibye al

M. Al-Theni a justifié sa décision par le fait que sa famille et lui-même auraient été victimes la veille au soir d’une « attaque lâche » et « qu’il ne pouvait accepter que son poste serve de catalyseur à des violences [entre Libyens], rapporte la BBC.
Ce retrait inopiné témoigne de la dégradation de la situation sécuritaire. Depuis la chute de Mouammar Kadhafi, à l’automne 2011, tout effort de transition démocratique a été tué dans l’œuf. Surtout, note CNN, « le gouvernement s’est montré incapable de bâtir une armée et une force de police susceptibles de mettre au pas les centaines de milices qui déstabilisent le pays ».
Pis, observe Le Courrier du Sahara,  les mouvements djihadistes, profitant de l’incurie des autorités, prospèrent sans frein dans le Sud, ce qui grève une économie déjà exsangue. Dans un entretien exclusif accordé à Jeune Afrique  depuis son exil européen, le prédécesseur d’Abdallah Al-Theni, Ali Zeidan, dénonce lui aussi « les extrémistes qui veulent contrôler [la Libye] ».
Alors que s’est ouvert lundi (avant d’être ajourné au 27 avril) le procès d’une trentaine de proches du défunt Guide, dont deux de ses fils, Saïf Al-Islam et Saadi Kadhafi, poursuivis pour le « meurtre », la « torture » et le « bombardement » de civils au cours de la guerre civile de 2011 (The Independent, The Guardian), un jeune homme de Tripoli cité par le Los Angeles Times résume la situation, désabusé : « Rien ne pourra s’améliorer tant que l’on ne se débarrassera pas des armes. Mais, à l’heure actuelle, personne ne dispose d’un pouvoir suffisant pour mener à bien cette mission. »
Le Monde 15/04/214

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.