François Hollande hué à Carmaux, la ville de Jean Jaurès

Les Echos – 23/04/14 – Elsa Freyssenet
Qu’est-ce que les Français retiendront de l’hommage à Jean Jaurès prononcé mercredi par François Hollande à Carmaux ? Les rues bloquées et la place interdite au public rappelant les dispositifs policiers qui entouraient les déplacements de Nicolas Sarkozy ou le discours du chef de l’État s’appliquant à s’inscrire dans la filiation de la figure tutélaire du socialisme français ?
Les faits ou l’intention ? C’est à peu de chose près la même question qui va se poser aux députés PS d’ici au vote, mardi, de la programmation budgétaire. Selon qu’ils retiendront de la séquence politique ouverte par la défaite municipale le refus et l’impossibilité pour l’exécutif de créer un « choc de demande » réclamé par une centaine d’entre eux ou les quelques pas éventuellement faits en faveur des Français modestes.
Alors que le cercle des parlementaires socialistes décidés à ne pas voter le texte gouvernemental est en train de s’étendre, le chef de l’État a tenté mercredi de convaincre de son ancrage à gauche. « Pour Jaurès, pour nous, la République politique doit déboucher sur la République sociale », a-t-il commencé, au moment où une partie de la gauche lui reproche de n’être ni socialiste ni social-démocrate mais social-libéral.
L’Express – 23/04/14 – Marie Simon
François Hollande a été sifflé et pris à partie par quelques habitants de Carmaux dans le Tarn. Dans cette commune, fief de Jean Jaurès, où l’on avait voté à 70% pour lui au second tour de la présidentielle de 2012, c’est la déception qui domine.
VIDEO. François Hollande hué à Carmaux, la ville de Jean JaurèsA Carmaux, une femme a interpellé en ces termes François Hollande: « Vous êtes venu à Carmaux, il y a deux ans. Et vous ne tenez pas vos promesses. Pensez à nous, pensez à nous. Jaurès, il ne parlait pas comme vous et vous venez le saluer aujourd’hui… »
Le centre-ville de Carmaux était pourtant quasi-désert, d’après les commentaires que des journalistes ont postés sur Twitter. « Les habitants ont disparu », s’étonnait même un invité cité par l’une des reporters qui suivent le déplacement du président de la République. Un important dispositif de sécurité a en effet été déployé « pour des raisons protocolaires ».
Francois Hollande était déjà venu à Carmaux en avril 2012, dans une atmosphère bien différente...
Francois Hollande était déjà venu à Carmaux en avril 2012, dans une atmosphère bien différente…  / REUTERS/Jacky Naegelents. » 

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.