Modération salariale… pour tous !

Charlie Hebdo – 14 mai 2014 – l’Édito de Bernard Maris
Le président du Medef, Pierre Gattaz, veut « modérer les salaires » Pour la compétitivité de la France, tous ces trics, quoi… Il faut faire des efforts Pas plus de 1 % par an. Selon le Canard Enchaîné, le fils à papa, patron né de patron, se serait augmenté de 29% en 2013. Le fils à papa répond sur son blog qu’il ne s’est augmenté que de 3%.
CAPTUR~2Déjà, 3% c’est plus que 1 %. On aime bien ce genre de personnage : faites ce que je ne fais pas. Le type qui recrute des volontaires pour la guerre, les arme, et compte les points chez lui en buvant du thé. Le gus qui déclenche une bagarre et se cache sous la table quand les coups commencent à pleuvoir. Le héros, quoi. Ah, tous ces gens qui veulent modérer les salaires, réduire les indemnités chômage, réduire l’accès aux soins, au nom des économies… Les Copé, les Fillon, qui depuis leurs petites affaires ou leur gentilhommière clament à la modestie des modestes… La première décision de Sarkozy arrivant à l’Élysée fut d’auto-augmenter son salaire Celle de Hollande de le baiser, ainsi que celui de tous ses ministres – peut-être le signe tout de même d’une petite différence entre droite et gauche.
Michèle Alliot-Marie déclarait récemment qu’elle allait « perdre de l’argent en allant au Parlement européen« . Tête de liste du Grand Ouest pour l’UMP, elle a pleurniché à la télé pour répondre à ceux qui imaginent qu’elle n’irait à Strasbourg que pour se recaser. Pauvre MAM, qui sera obligée de se contenter de 6 200 euros net et de 4 299 euros de frais généraux, le tout saupoudré d’un forfait d’hébergement  et de gratuité des transports vers Bruxelles et Strasbourg. Fallait oser ! Mais quelle race, quelle grandeur, quel honneur, quelle élégance ! Ne votez pas Michèle Alliot-Marie, épargnez-lui une baisse de son niveau de vie !
Les trois cent cinquante milliardaires les plus riches de la planète ont engrangé plus de 500 milliards de dollars l’année dernière. Que fat-on ? On leur crache dessus ? Mais non ! On les encense, on les classe, on les admire du premier au trois cent cinquantième, on frétille de voir quelques français parmi eux; la hiérarchie d’argent est la plus belle des hiérarchies, bien au-dessus de celle du sang ou de l’intelligence. Argent, argent, argent…
Tout est fait pour vous plonger le nez dans Mammon, des milliers d’économies qu’on vous suggère en continuarton728 sur le contenu de vos Caddie, aux petits intérêts que vous grignoterez par de petits placements, en passant par la merveilleuse croissance que vous allez retrouver et qui permettra de changer d’écran plat. Croissez, accumulez. Même toi, le plus humble, le plus pauvre, le bénéficiaire du RSA, tu pourras augmenter le volume de ta bourse en économisant sur les achats faits chez le milliardaire Mulliez (Auchan) plutôt que chez le milliardaire Naouri (Casino) D’ailleurs, tu es leur égal. Toi aussi, tu es dans l’accumulation. Oh, certes, la petite accumulation, la toute petite accumulation d’argent, mais toi, comme eux, tu n’as qu’une obsession : gagner, grignoter, gonfler ta bourse pour la présenter la plus grosse possible au fossoyeur le jour où, après l’avoir posée gentiment à côté du trou, il te mettra en terre. On s’en fout, on veut voter aux européennes.
100_6016Et justement : que vous proposent les Barroso, les Pascal Lamy, les Lamassoure, les Cohn-Bendit, les autres ? Un marché. Un peu plus d’argent. Ils auraient pu te proposer une circulation d’artistes, un droit pour tout un chacun d’aller étudier à l’étranger, un système Erasmus multiplié par dix non seulement pour les étudiants, mais aussi pour les apprentis, les ouvriers, des créations de maisons de la culture multilingues dans tous les pays, des Casa Vélasquez ou des Villa Médicis par centaines, une internationale européenne des chercheurs, des centres de recherche sur tout et n’importe quoi partout… Non : ils te proposent des subventions pour les pesticides de l’agriculture (la moitié du budget européen depuis que l’Europe existe), et accessoirement de l’argent pour transformer la côte espagnole en montagne de béton creusée d’égouts à bagnoles. Bravo, l’Europe.
En plus, les Barroso, les Pascal Lamy, les Lamassoure, les Cohn-Bendit se sont sacrément gourés : ils voulaient te faire gagner plus d’argent, et tu en as perdu parce qu’ils ont fait travailler les Chinois à ta place.
L’Europe, ce n’est qu’une chose, une seule : Erasmus. Le reste, échec total. Les Barroso et consorts auraient dû lire Rabelais, pour comprendre comment on circulait du temps de l’auteur de Gargantua, dans les temps où il n’y avait pas que l’argent qui motivait la mobilité des hommes. Autrement que dans l’Europe de Schengen, où seuls les Roms migrent de feu rouge en feu rouge, et les directeurs du marketing de console en console.
Faites des efforts, écoutez bien monsieur Gattaz, et vous pourrez aller acheter chez monsieur Mulliez. Et n’oubliez pas de voter pour « l’Europe », ce linéaire d’hypermarché.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, Solidarité, Travail, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.