Union européenne : les dirigeants réagissent face aux europhobes …

La composition du Parlement européen en avril 2014. 

aeurope parlementpoliticalgroups

Le Monde 28/05/2014
Les dirigeants européens, réunis à Bruxelles, ont décidé mardi de revoir les objectifs de l’UE pour répondre à la vague europhobe des élections européennes, avant de nommer le prochain président de la Commission.
Ils ont donné « mandat » au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, pour « conduire des consultations avec le Parlement européen et les différents groupes parlementaires dès qu’ils seront constitués », ainsi qu’avec les dirigeants eux-mêmes.
Elles doivent porter « sur les nominations », à commencer par celle du président de la Commission, et sur les « priorités » pour les cinq prochaines années, a-t-il précisé à  l’issue d’un dîner de quatre heures entre les 28 à Bruxelles.
M. Van Rompuy a souligné qu’il avait rencontré Jean-Claude Juncker, le candidat du PPE, le parti de centre droit arrivé en tête des élections. Mais le choix du prochain chef de l’exécutif européen est encore loin d’être acquis. « C’est le PPE qui a gagné les élections », a reconnu le président français, François Hollande, ajoutant que M. Van Rompuy devait « regarder s’il y a la possibilité d’une majorité au Conseil et au Parlement ».
Après le vote de défiance sans précédent de dimanche dans plusieurs pays, les dirigeants européens veulent aussi fixer des « priorités » à l’UE et à la prochaine Commission. M. Van Rompuy a cité « la croissance, la compétitivité et les emplois », « une union monétaire qui fonctionne mieux, la lutte contre le « changement climatique », le projet d’une « union de l’énergie » et le « combat contre l’immigration illégale ». MM. Hollande et Cameron ont demandé que l’Europe se réforme. Mais les leaders de l’UE, aux visions différentes, pourront-ils s’accorder ?

aeuropeinfographie-qui-sont-les-eurodeputes

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Europe, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.