Paris et ville de province –  » Marches citoyennes contre le F-Haine « 

Le Monde 30/05/2014

La marche contre le FN

afnmarche-citoyenne-contre-la-haine.jpg orig

Plusieurs milliers de jeunes ont manifesté jeudi en France contre le Front national après la victoire historique du parti d’extrême droite aux élections européennes en France.
Ces manifestations baptisées « Marches citoyennes contre le F-Haine » ont été organisées par les syndicats étudiants et lycéens UNEF, UNL et FIDL après la création d’une page Facebook à Marseille, au lendemain du scrutin.

afn bastille3881527_maniffn2_640x280

Le plus gros cortège, à Paris, a relié la Bastille à République dans l’après-midi. Quelque 4 200 (selon la police) à 8 000 (selon les organisateurs) lycéens et étudiants ont entonné des slogans comme « La jeunesse emmerde le Front national », « F comme fasciste, N comme nazi » ou encore « Première, deuxième, troisième génération : nous sommes tous des enfants d’immigrés ».

afnmanif1_8

« Le Pen, t’es foutue, la jeunesse est dans la rue », ont aussi lancé les manifestants à la fille de Jean-Marie Le Pen comme lors des manifestations monstres qui avaient suivi le 21 avril 2002, lorsque l’ancien président du parti était arrivé au second tour de la présidentielle. Mais la mobilisation était  loin de celle du 1er mai 2002 : ce jour-là, 1,3 million de personnes étaient descendues dans la rue en France, dont près de 500 000 dans la capitale.

afn bordeauxprog4402865

Entre 800 et 2 000 manifestants étaient à Strasbourg, un petit millier à Lyon et Toulouse, un demi-millier à Marseille, Nantes, Bordeaux ou Nancy, 350 à Amiens, 200 à Rouen et à peine 80 à Metz.
A Strasbourg, des participants ont brandi un immense drapeau européen sur le parvis du Parlement de l’UE. Lire notre reportage : « Marche contre le FN : ‘Je dis aux jeunes : mobilisez-vous en 2017 !' »
Participez à l’appel à témoignage : Vous aviez manifesté contre le FN en 2002, comment réagissez-vous aujourd’hui ?

afn3

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Démocratie, Politique, Résistance, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.