Portrait : Denis ROBERT, journaliste et père spirituel des lanceurs d’alertes

AgoraVox – 4 juin 2014 – Gilles Sonderegger

Denis ROBERT, né le 9 mai 1958, est un journaliste, plasticien, réalisateur et écrivain français. Il est titulaire d’un DEA de psycholinguistique.
En 1996, Denis Robert réunit sept grands magistrats anti-corruption de différents pays, dont la Suisse, la Belgique et l’Italie, et lance avec eux « l’Appel de Genève » , pour la création d’un espace judiciaire européen afin de lutter contre les crimes financiers. Il est accompagné dans sa démarche par Eva JOLY, à l’époque juge d’instruction, et Bernard BERTOSSA, alors procureur de Genève.
Cet appel a fait l’objet d’un livre, « La justice ou le chaos », paru la même année. Suivent une dizaine de romans et autant d’essais, dont ses enquêtes sur la multinationale de la finance Clearstream. Denis ROBERT est un des premiers journalistes à gripper les rouages du blanchiment d’argent, et des holdings et autres sociétés écrans utilisées pour piller la France.
Ses livres, films et interviews à la presse, dénonçant le fonctionnement opaque de la chambre de compensation financière Clearstream, lui ont valu de nombreuses procédures judiciaires (une soixantaine) intentées contre lui en France, en Belgique et au Luxembourg, par des banques comme Menatep (une banque russe), la Banque Générale de Luxembourg (filiale de Fortis) et bien sûr la société Clearstream.
Le 3 février 2011, soit après 10 ans de procédures judiciaires, il est blanchi par la Cour de cassation de sa condamnation pour ses deux ouvrages « Révélations » et « La Boîte noire », ainsi que pour son documentaire « Les Dissimulateurs ».
Denis ROBERT est à la source des « lanceurs d’alertes ». Il a été un des premiers journalistes à oser piétiner les plates-bandes de la finance, à une époque ou se révolter pouvait encore se terminer par un fait divers sanglant. Idéaliste, réaliste, lucide et clairvoyant, il lance depuis plus de 20 ans des signaux d’alarmes quant aux dérives de la finance, depuis les balbutiements de la mondialisation.
Il est aujourd’hui considéré comme l’instigateur des mouvements de révolte télématique, et comme inspirateur de nombreux journaux contestataires du web.
Il est le père spirituel de nombreux journalistes, voir de juges, dans le cadre de la lutte contre la corruption des politiques, la sous-fiscalisation des grands groupes, les boites aux lettres fiscales en Belgique, en Suisse ou ailleurs.
N’hésitez pas à vous procurer ses films, il n’y en a aucun d’inutile. Vous en ressortirez avec l’impression de commencer à comprendre où va le monde et pourquoi. Merci à toi, Denis, pour tout ce que tu as provoqué, et pour tout ce que tu as empêché. Ton oeuvre continue, la relève ne baisse pas les bras, loin de là !JPEG - 32.8 ko

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans Justice. Ajoutez ce permalien à vos favoris.