Alerte sur les nanotechnologies

Du gratuit Bio-Info – juin 2014 – Clara Delpas
Le rapport de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail ) paru le 15 mai rappelle à nouveau que, « dans dix ans, il sera trop tard pour se poser la question de leur encadrement« . Car les nanotechnologies, faute de régulation, inondent toujours nos produits de consommation, aliments compris, à l’insu des consommateurs.
Il y en a dans le dentifrice, les crèmes solaires, les antirides, les fonds de teint, dans certains ketchups, bombons, biscuits, emballages, ou dans les vêtements antibactériens. Ces éléments compris entre 1 et 100 nanomètres ont envahi notre quotidien à notre insu, sans aucune obligation d’étiquetage.
Le troisième rapport de l’Agence nationale est sans surprise : l’Agence en appelle une nouvelle fois au principe de précaution.
Nanotechnologies: "Nous sommes revenus à la préhistoire de la prévention"
« Les nanotubes ne sont hélas pas les seuls à être dangereux, de nombreuses familles de nanos le sont »
Car les nanomatériaux ne sont pas sans effet sur les organismes vivants, certains ayant été reconnus comme entraînant « des retards de croissance, des malformations ou anomalies dans le développement ou la reproduction chez des espèces modèle, […] des effets génotoxiques et de cancéronèse » ou encore « des effets sur le système nerveux central, des phénomènes d’immunosuppression, des réactions d’hypersensibilité  et d’allergie« . C’est ce qu’on lit dans le rapport… Un premier cas de « nano-affection » a d’ailleurs été rapporté le 8 mai dans l’American Journal of Industrial Medecine. « En 2013, l’Organisation Mondiale de la Santé a elle aussi fait un rapport demandant l’application du principe de précaution« , rappelle Roger Lenglet, auteur d’une enquête sur la toxicité de ces matériaux (1).
En attendant que les pouvoirs publics agissent en conséquence, à nous de nous informer  (2), de faire les bons choix et ainsi de pouvoir appliquer nous-mêmes notre principe de précaution ! A partir de décembre 2014, la tâche nous sera rendue plus facile puisqu’un règlement européen devrait en rendre la mention obligatoire sur les produits de consommation.
nanotoxiques(1) Nanotoxiques de Roger Lenglet Ed. Actes Sud 2014 – 22
(2) Site Veillanos.fr édité par l’Association de veille et d’information civique sur les enjeux des nanosciences et des nanotechnologies
Lire aussi : Nanotechnologies: « Nous sommes revenus à la préhistoire de la prévention » (l’express.fr)

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, Science, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.