Enquête photographique : « La France vue d’ici » veut regarder le pays en face

Photographier la France entière pour documenter ses évolutions, tel est l’objectif de « La France vue d’ici« , une enquête photographique collaborative lancée par le festival ImageSingulières et le site d’information Mediapart.

ala France

Pendant trois ans, une trentaine de photoreporters sillonneront l’Hexagone (et les DOM-TOM), qui traverse d’importants bouleversements depuis la crise de 2008. Le projet s’inspire du recrutement par la FSA américaine (Farm Security Administration) d’une vingtaine de photographes chargés d’immortaliser les conditions de vie et de travail des Américains ruraux après la crise de 1929.
En France, à la fin des Trente Glorieuses, douze photographes ont travaillé pour explorer les profondes mutations du pays. Aujourd’hui, « La France vue d’ici » veut rendre compte en priorité des évolutions du travail et des relations sociales, sans pour autant oublier les innovations, les solidarités, l’impact des réseaux sociaux et de la révolution numérique, ainsi que notre rapport au monde.
Un site Internet, disponible à partir de septembre, publiera les clichés des photographes professionnels ou amateurs sélectionnés par un jury de sept membres, qui choisira tous les six mois quatre ou cinq projets soumis grâce à un formulaire en ligne de candidature, ouverte à tous.
Exceptionnellement, les quatre premiers photographes ont été directement choisis par ImageSingulières. Il s’agit de Yohanne Lamoulère, Jacob Chetrit, Vladimir Vasilev et Pablo Baquedano.
Avant la publication des premières images, il est possible de soutenir le projet avec la plate-forme de collecte kisskissbankbank.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Internet, Médias, Social, Travail, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.