Sarko-show et paillettes pour la campagne présidentielle à 33 millions

Le Canard Enchaîné – mercredi 11 juin – I.B.
Mais comment Sarko a-t-il fait pour claquer 33 millions d’euros, soit 11 millions de plus que le plafond autorisé, pendant sa campagne ? Simple : rien n’était trop beau ni trop cher. Son dernier meeting, place de la Concorde, a crevé tous les plafonds de la mégalo. Ce jour-là, il manque un bel arrière plan derrière l’estrade ? « Pas de souci, raconte « Le Monde » (5/6), une gigantesque photo paysage est commandée à tout berzingue, payée hors de prix et réalisée pendant la nuit. Puis balancée après usage le lendemain, et découpée en petits morceaux…
article_1604-WEB-SARKOZY
Les caprices de star ne s’arrêtent pas là.  Pour ce meeting grandiose, Sarko veut aussi une loge, qui prendra la forme d’un modeste appartement. Et, pour se préparer tranquillement, il réclame que l’appart soit insonorisé !  Aux manettes lors de l’évènement, Bygmalion fait bâtir « des doubles cloisons en bois épais bourrées de laine de verre »… Même délire à l’extérieur, poursuit « Le Monde » : les barrières métalliques sont recouvertes d’un coton bleu « du meilleur effet », « un vrai réalisateur de télévision est aux commandes », et des dizaines de milliers de drapeaux s’agitent, à 2 euros pièce au minimum (8 euros si l’on s’y prend au dernier moment)… Pas de limite !
napoleonIl y eut comme ça 42 meetings, pas moins, souvent organisés à la dernière minute, donc payés au prix fort Comme celui de Villepinte : 3,5 millions claqués sans ciller. On ne comptera pas, évidemment, le coût des nombreux déplacements et visites d’état en province à quelques mois du vote, au frais des contribuables… cadeau !
Et dire qu’avec une fête à la merguez, le candidat défait aurait obtenu le même résultat…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans * Train de vie de l'Etat, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.