« Ma maison/mes risques » : Portail GéoRisques pour éviter les catastrophes naturelles

Alors que l’état de catastrophe naturelle a été décrété la semaine dernière dans 102 communes des Pyrénées-Atlantiques après la crue du 4 juillet, un site web pourrait permettre d’éviter à l’avenir ce genre de sinistre.
Lancé jeudi par le ministère de l’écologie, le portail GéoRisques permet au public de savoir si son logement est soumis à des risques naturels (inondation, séisme, mouvement de terrain, avalanche…) et technologiques (usines à risques, nucléaire, sols pollués…).
Dans la rubrique « Ma maison/mes risques », l’internaute renseigne simplement son adresse afin d’accéder à des documents spécifiques sur les risques avoisinants, ainsi qu’à la consultation de données cartographiques. Le site offre aussi des cartes thématiques pour un public plus averti : photographies aériennes, limites administratives… « Maintenant, l’information est mise à la portée de tous et ne reste pas entre les mains de quelques experts« , a déclaré la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, lors de la présentation de la stratégie nationale de gestion des risques d’inondation auxquels un Français sur quatre est exposé.
Mme Royale a également invité les personnes vivant dans les zones les plus exposées à « s’équiper à l’avance » d’un kit d’urgence : deux litres d’eau potable par personne et par jour, une lampe de poche, un double des clés de leur maison et des clés de voiture… Pendant l’hiver 2013-2014, l’état de catastrophe naturelle en raison d’inondations a été déclaré dans 566 communes. Les dommages annuels moyens sont évalués entre 650 et 800 millions d’euros.
Le Monde 14/07/2014

ageorisques

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Ecologie, Médias, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.