Le Président revient au Théodule

Le Canard Enchaîné du 17 juillet 2014
Encore un coup de canif donné par Hollande au fabuleux bilan de Jean-Marc Ayrault ! A l’occasion de la conférence sociale, le 7 juillet, le Président a créé trois nouveaux comités Théodule, alors que son précédent Premier ministre avait fait de l’éradication de ces commissions et observatoires proliférants un grand chantier, en les faisant passer de près de 700 à 500 en moins d’un an (« Le Canard », 7/8/13).
-Faute de donner du grain à moudre à la négo entre partenaires sociaux, Hollande vient de créer un « groupe d’évaluation des négociations » du pacte de responsabilité, qui vient s’ajouter au fantomatique « observatoire des contreparties » du pacte en faveur des entreprises, instauré en janvier. A moins qu’il ne le remplace ? Dans le même esprit, il vient aussi d’instaurer un « comité d’évaluation des aides publiques » au patronat et, enfin, un « observatoire des rémunérations« .
Or, rien ne dit que ces nouvelles créations ne respectent la règle de remplacement voulue par Ayrault : pour tout nouveau comité Théodule créé, il fallait en supprimer un déjà existant… Pour veiller au grain, Ayrault avait pris soin de créer un super comité Théodule, la « commission interministérielle pour la modernisation de l’action publique » (Cimap), sorte d’observatoire des observatoires, chargé de faire le ménage ! C’est à lui que l’on doit la suppression, l’an dernier, de la poétique « Commission consultative relative à la réception des betteraves dans les sucreries et distilleries« , de « l’observatoire des distorsions entre prix agricoles » ou de « l’observatoire national des abattoirs« …
Pourvu que la Cimap, lors de sa prochaine session, ne guillotine pas sur-le-champ les trois nouvelles commissions voulues par Hollande ! Le dialogue social ne s’en relèverait pas.
ASIP_2
(1)  Dans un discours à Orange (Vaucluse), le 26/09/1963, le Général prononce une de ses fameuses « petites phrases » : »... l’essentiel, ce n’est pas ce que peuvent penser le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte, l’essentiel pour le général de Gaulle, le Président de la France, c’est ce qui est utile au peuple français…« 
Trez38Nous avons en France une grande spécialité : la multiplication des « comités Théodule ». Lorsqu’une difficulté ou un problème se présente, on créé volontiers des commissions et autres instances consultatives, dites comités Théodule.  Sur les 800 comités Théodule décomptés en 2008, il y en a eu 225 de moins en tout en 2009, en comptant ceux qui ont été créés entre-temps.
Combien coûtent les comités inutiles de l’État ? Nul ne le sait vraiment.  En 2010, il existait 697 commissions et autres instances consultatives dites comités Théodule. Pour un coût minimal de 25 millions d’euros.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article a été publié dans * Train de vie de l'Etat, Démocratie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.