Regardez « Anaïs s’en va t’en guerre » : cultiver des plantes aromatiques et médicinales

Du magazine Plantes et Santé – 15 juin 2014 – Par Isabelle Saget –
Quand on découvre Anaïs, elle désherbe, grogne et désherbe encore, très remontée contre ceux qui la freinent de son projet : faire pousser des plantes aromatiques et médicinales.
anais-va-guerre-film-marion-gervais-2014-1605801-616x380-300x185
Elle ne néglige pas sa peine, elle bine, désherbe, arrache…Anaïs a 24 ans et veut à tout prix vivre de la culture des plantes aromatiques et médicinales. Malgré toutes les difficultés elle continue. C’est ce que raconte ce très beau documentaire de Marion Gervais … qui en plus rencontre un vrai succès. Un film au plus près du rêve d’Anaïs avec un beau message : faire pousser des plantes c’est aussi un rêve de liberté…. 
Anaïs a donc pris la clé des champs et, en quelques semaines, a conquis plus de 300 000 spectateurs. Car l’histoire d’Anaïs et l’intelligence du propos de la réalisatrice font mouche, le tout avec nature et une rare spontanéité. D’abord il y a cette personnalité, brindille blonde et légère mais o^combien endurante et pugnace. Le film de Marion Gervais dévoile aussi une jeune femme pour qui la relation avec les plantes relève d’un moteur intime, instinctif, comme un peintre ressent le besoin d’utiliser telle ou telle couleur.
Celle que « neuf agriculteurs sur dix ont découragée » d’emprunter cette voie incarne aussi une autre approche de l’agriculture, celle qui laisse parler la Terre plutôt que de vouloir la transformer pour les plantes y poussent facilement. « Ici c’est une terre pauvre, mais cela peut être intéressant pour mes plantes« , explique sereinement Anaïs Se rend-t-elle compte qu’elle renverse ainsi des années de logique d’une agriculture productiviste ? Pas sûr, mais elle y va en confiance.
Cela fait un moment que les plantes résistent à la technologie. « Plus d’un demi-siècle ! » rappelait récemment Jean-Marie Pelt… Alors gageons que, grâce à ces nouveaux héros, elles trouvent encore meiux le moyen de tenir le choc !

Regardez le film ici 

Note : Le diplôme d’herboriste a été supprimé le 11 septembre 1941 par le Gouvernement de Vichy. Il n’a pas été recréé depuis, mais les herboristes peuvent, grâce à l’ordonnance n° 45-1976 du 1er septembre 1945, continuer à exercer leur profession jusqu’à leur mort. Ils ne sont plus très nombreux aujourd’hui et la profession d’herboriste va disparaître. Nous demandons aux différents ministères concernés par ce problème d’agir pour créer les conditions d’un nouvel exercice du métier d’herboriste.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Nature, Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.