Ukraine – Qui a abattu l’avion civil de la Malaysia Airlines ce jeudi 17 juillet … ?

 LE MONDE | 19.07.2014

L’inanité de la politique du Kremlin

alemondeune-partie-de-l-avion-sur-le-lieu-du-crash_f17deaa2b923babf75d6b2b305ce6015

EditoIl sera difficile de savoir avec certitude. Qui a abattu l’avion civil de la Malaysia Airlines, jeudi 17 juillet, au-dessus de l’est de l’Ukraine, territoire contrôlé par les séparatistes prorusses ?
La seule chose qu’on puisse espérer pour l’heure est que cette tragédie – 298 morts – force les uns et les autres à la négociation. Ce n’est pas impossible. « Cet événement scandaleux, a affirmé Barack Obama, montre que le moment est venu de rétablir la paix et la sécurité en Ukraine. » Le président américain n’exclut pas de nouvelles sanctions si la Russie n’empêche pas les séparatistes d’obtenir des armes.
Les boîtes noires de l’appareil, un Boeing 777 assurant la ligne Amsterdam-Kuala Lumpur, ne devraient rien dire de définitif. D’autant que les séparatistes de la région de Donetsk, lieu du crash, disent les avoir transférées non pas aux autorités malaisiennes, mais à Moscou – où, depuis le début de la crise ukrainienne, le Kremlin dirige une campagne de désinformation digne des pires heures du stalinisme.
L’enquête qui pourrait être la plus concluante serait celle d’une équipe d’inspecteurs internationaux laissée totalement libre de ses gestes. Les chefs séparatistes de Donetsk ont assuré qu’ils étaient favorables au travail d’une telle équipe. Il est difficile de les croire : chaque fois qu’ils risquaient de dénoncer le comportement des prorusses, les agents de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) dépêchés dans l’est de l’Ukraine ont été retenus en otage…
Il n’y a désormais plus de doute : l’avion a été pulvérisé par un missile sol-air. Pareille attaque serait conforme à la tournure prise par les combats ces derniers jours. Au début du mois, les prorusses se sont vantés d’avoir saisi une batterie de missiles de ce type. Depuis, ils se sont targués d’avoir déjà abattu deux avions militaires ukrainiens avec cette batterie.
Le coup de force mené par les séparatistes il y a cinq mois se transforme en une guerre à l’arme lourde, avec, d’un côté, des milices lourdement équipées et, de l’autre, une armée ukrainienne qui mène l’offensive. Moscou l’a voulu ainsi qui, en dépit des demandes répétées des Etats-Unis et des Européens, se refuse à contrôler une frontière par où passent chars, artillerie lourde et armes sophistiquées à destination des miliciens et mercenaires prorusses.
Ainsi conduite par procuration, la politique du Kremlin vise à une déstabilisation rampante de l’est de l’Ukraine. Le nombre des réfugiés ne cesse d’augmenter. Une partie de la force industrielle du pays est paralysée. Le conflit est de plus en plus meurtrier.
Vladimir Poutine poursuit plusieurs objectifs : obtenir la garantie que Kiev ne sera jamais membre de l’OTAN ; ralentir le « pivotement » de l’Ukraine vers l’Union européenne ; imposer au pays une structure fédérale qui ménage une sorte de droit de regard politique de la Russie sur les affaires de son voisin.
Le problème ne tient pas forcément au fond de ces revendications. Des pourparlers peuvent être envisagés sur cette base. Le problème est la mauvaise foi du Kremlin, sa manière d’attiser le conflit en laissant sa frontière ouverte et en refusant d’exercer une influence modératrice sur les séparatistes. Il n’est pas interdit d’espérer que le drame du vol de la Malaysia Airlines fasse réfléchir Moscou sur l’inanité de sa politique. 

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, International, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.