Bruxelles – Etats-Unis : Sanctions économiques accrues contre la Russie

Le président américain, Barack Obama, a annoncé hier, dans la foulée des Européens, une série de sanctions économiques contre la Russie, accusée de déstabiliser l’est de l’Ukraine. Il a toutefois rejeté l’idée que le monde était entré dans une « nouvelle guerre froide ». « Aujourd’hui, les Etats-Unis imposent de nouvelles sanctions aux secteurs clés de l’économie russe : l’énergie, l’armement, la finance », a déclaré le locataire de la Maison Blanche.
Le Trésor a précisé ultérieurement que les Etats-Unis interdisaient désormais aux Américains d’effectuer certaines transactions impliquant des financements sur le long terme avec la VTB, deuxième banque de Russie, la Banque de Moscou, qui est l’une de ses filiales, et la Banque agricole russe, premier prêteur de l’agriculture russe.
Quelques heures auparavant, Bruxelles avait annoncé une série de mesures visant à bloquer l’accès aux marchés financiers européens des entreprises et banques russes et à interdire toute nouvelle vente d’armes et de technologies sensibles dans le domaine de l’énergie.
L’Union européenne est passée à la « phase 3 » de ses sanctions depuis le crash, à la mi-juillet, d’un avion malaisien dans l’est de l’Ukraine, attribué à un tir de missile par les séparatistes prorusses.
Sur le terrain, les forces ukrainiennes ont intensifié leur offensive et revendiqué hier de nouvelles prises, notamment le village de Stepanivka, à environ 80 kilomètres à l’est de Donetsk. Cette zone, située entre la frontière russe et le site où le Boeing malaisien s’est écrasé, est le théâtre de violents combats depuis plusieurs jours.
Le Monde 30 juillet 2014

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Economie, Europe, International, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.