Ebola : Feu vert pour un nouveau vaccin

Face à la gravité de l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola en Afrique de l’Ouest, dont le bilan vient de franchir les 1 000 morts, un comité d’experts internationaux, réuni par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a approuvé mardi l’emploi d’un vaccin non homologué.
Aux réfractaires critiquant l’idée que les patients deviennent les cobayes d’un traitement trop peu testé, l’OMS a répliqué que l’urgence de la situation imposait l’action. « Devant les circonstances de l’épidémie et sous réserve que certaines conditions soient remplies, le comité a abouti au consensus estimant qu’il est éthique d’offrir comme traitement potentiel ou à titre préventif des traitements non homologués dont l’efficacité et les effets secondaires ne sont pas encore connus », a expliqué l’organisation, sise à Genève.
La question des stocks disponibles se pose désormais, car la fièvre Ebola est « typiquement une maladie de pauvres dans des pays pauvres, dans lesquels il n’y a pas de marché » pour les sociétés pharmaceutiques, a souligné la sous-directrice de l’OMS.
Le sérum expérimental, appelé « ZMapp », a déjà été administré à deux Américains, qui semblent se rétablir très rapidement. Le premier Européen touché, un prêtre espagnol rapatrié du Liberia, a, lui, succombé à la maladie hier, malgré l’administration de ce même sérum.
Les prochaines personnes à bénéficier du traitement, pour l’instant disponible en très faibles quantités, seront les médecins libériens touchés, qui devraient être soignés dans les quarante-huit heures, a précisé la présidence du Liberia.
Le Monde 13/08/2014
Le père Pajeres lors de son arrivée à Madrid, le 7 août dernier. PHOTO/AFP INAKI GOMEZ

aebola-pere-pajeres-lors-de-son-arrivee-a-madrid-le-7-aout_444928_516x343

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Santé, Science, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.