«Nouvelle Donne» – Pierre Larrouturou : Changer de politique

20minutes 14/08/2014

«Aucun espoir de reprise si on ne change pas de politique»

a20minutes616x380_homme-politique-pierre-larrouturou

 L’homme politique Pierre Larrouturou SALOM-GOMIS SEBASTIEN/SIPA
aNouvelleDonne_300ppp_fondFuschia_-_copieCROISSANCE – L’économiste, à la tête du mouvement «Nouvelle Donne», n’est pas surpris par les mauvais chiffres de l’économie française…
Pierre Larrouturou a quitté le PS pour créer «Nouvelle Donne» suite à des désaccords sur la politique économique prônée par le parti. Il est l’auteur de La grande trahison (ed. Flammarion), dans lequel il prône un «new deal», dans la lignée de la politique menée par Franklin Roosevelt aux Etats-Unis dans les années 1930.
La croissance en France a été nulle au 2e trimestre, et le gouvernement a revu à la baisse le chiffre attendu en 2014: est-ce une surprise pour vous?
Cela fait 40 ans que les politiques disent que la croissance va revenir, et on voit bien que c’est faux. C’est un cercle vicieux. Chaque mois, il y a 20.000 chômeurs de plus, et 30.000 personnes tombent dans la pauvreté. Pourquoi attendre quand on est dans un tel drame social, que la consommation s’effondre? Les politiques d’austérité ne font qu’aggraver le problème. L’investissement est en berne. Ce n’est pas qu’un problème français d’ailleurs: 20 % relèvent de problèmes français, mais pour le reste cela touche tous les pays occidentaux
Peut-on toujours prendre l’Allemagne en exemple, alors qu’elle est en récession ce trimestre?
Le bilan de la croissance est un peu meilleur en France qu’en Allemagne sur ces 10 dernières années selon des chiffres publiés par le Financial Times Deutschland. Aucun pays ne peut servir de modèle. Il y a des choses très bien en Allemagne: leur politique industrielle, leur politique du logement, le soutien des banques aux PME. Mais aussi des choses très négatives, comme la précarité. Depuis les réformes Schröder, les salariés ont perdu 7 % de leur pouvoir d’achat en moyenne, hors inflation. Les marges des entreprises sont très bonnes, mais il y aurait une énorme récession si tout le monde faisait la même chose. Le modèle japonais, cité par Hollande en exemple il y a un an, on voit que ça n’a marché que deux trimestres. Aux Etats-Unis, c’est la même chose, le taux d’activité s’effondre. C’est une crise historique.
Quelles sont les perspectives économiques de la France selon vous?
Il n’y a aucun espoir si on ne change pas de politique. On va vraiment gravement dans le mur si on attend un miracle. On peut se dire qu’on va relancer des activités comme le logement. Les loyers sont 30 % plus chers en France que dans le reste de l’Europe. Il faut mettre le paquet sur ce domaine, comme l’ont fait les Pays-Bas et l’Allemagne. Le gouvernement a 37 milliards d’euros de fonds de réserve placés sur les marchés financiers qu’il peut mobiliser immédiatement. Cela représenterait 200 euros d’économies par mois, pour les 25 % de Français concernés par les loyers, et 200.000 emplois. Il faut aussi avoir une vraie politique de lutte contre le dérèglement climatique, et favoriser les PME.
Le Conseil constitutionnel a retoqué une partie du pacte de responsabilité: est -ce une autre mauvaise nouvelle à terme pour l’économie française?
Ce pacte de relance, ce n’est qu’une 52e rustine. On continue les rustines, sans aucun progrès. Les politiques français ne sont pas sérieux.
Propos recueillis par David Blanchard

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Economie, Politique, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.