La première ex de Sarkozy et les biftons des Balkany

Enquête de Laurent Léger, parue dans Charlie Hebdo n°1152 du 16 juillet 2014
Parfois, de méchantes langues les surnomment « les Thénardier de Levallois ». Billevesées ! Comme l’UMP avec Dati ou Geoffroy Didier, qui ont bien joui des caisses du parti, les Balkany ont le coeur sur la main et font profiter les autres de leur bonté. Les juges de Nanterre, qui enquêtent sur leurs billets d’avion payés en cash — pas loin de 90000 euros entre 2010 et 2013, tout de même —, se sont rendus chez Thomas Cook, à Levallois, qui prend les réservations des voyages de monsieur et madame depuis une bonne vingtaine d’années. L’agence s’est empressée de mettre ordinateurs et archives à disposition des enquêteurs, et ce fut la surprise, comme Charlie peut le révéler : le maire de Levallois paie régulièrement des voyages à Marie-Dominique Culioli, qui n’est autre que l’exfemme de Sarkozy, la mère des deux fils aînés de l’ancien président. Balkany a-t-il pris en charge ces frais à la demande de son meilleur ami, Sarkozy ? La question se pose en tout cas.
Bon, c’était un secret de polichinelle au sein de Thomas Cook. Le nom de l’ex de Sarko figure en effet sur les listings, sous la forme de Culioli ou de Culioli-Sarkozy, par exemple en mai 2010, fin janvier 2011, février 2011, juillet 2012 ou encore mars 2013, le plus souvent pour des vols Paris- Marrakech. Cette Corse discrète, que Sarkozy a quittée pour Cécilia à la fin des années 1980, résidait probablement dans le riad dont la justice attribue la propriété aux Balkany — eux assurent par contre ne pas en être propriétaires…
sarko-chiffres
Nicolas Sarkozy, l’exigence budgétaire avant tout …
Interrogée par les enquêteurs, la secrétaire particulière de Balkany — dont l’avocat n’a pas répondu à Charlie — a confirmé avoir réservé des billets d’avion pour madame ex-Sarkozy à la demande de son patron. C’est le qui remettait à l’agence les enveloppes de fric, après les avoir reçues de Patrick Balkany, mais elle dit ne pas connaître l’origine de ces milliers d’euros en espèces. En tout cas, personne chez Thomas Cook ne se souvient d’avoir vu les Balkany régler en carte bancaire ou chèque, sauf peut-être une fois ou deux.
L’avocat du couple n’a pas donné suite aux sollicitations de Charlie. Faut dire qu’il a du boulot dans le dossier ouvert chez d’autres juges, à Paris cette fois-ci, dans lequel Isabelle Balkany a été mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale. La caution a été fixée à un million d’euros. Il faudra lui dire qu’au palais de justice, contrairement à Thomas Cook, on n’accepte pas le cash.

84921062_p

Dessin de Bésot

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.