Saler tue !

Charlie Hebdo – 27/08/14
92572916-85959_jpg-158690_371x268L’excès de sel tuerait 1,6 million de personnes par an dans le monde. C’est la conclusion d’une méta-analyse (205 études menées dans 187 pays ont été passées au crible) effectuée par Dariush Mozaffarian, président de la faculté des sciences de la nutrition à l’université Tufts (États-Unis). La raison, c’est que le sel augmente la tension artérielle et les risques de maladies cardio-vasculaires. Et sa consommation quotidienne moyenne par personne dans le monde est quasiment le double des deux grammes recommandés par l’Organisation mondiale de la santé.
Ce n’est pas la première fois que des scientifiques soulignent les effets du sel sur la santé. En 2001 déjà, Pierre Meneton, chercheur à l’Inserm, avait estimé que l’excès de sel était responsable d’environ 25 000 décès par an en France. C ‘est moins que le tabac (environ 73 000 morts), mais bien plus que les accidents de la route (3260 morts en 2013). Alors, où sont les campagnes de prévention ? Au lieu de ça, en 2006, Pierre Meneton s’est fait attaquer pour diffamation par le Comité des salines de France. Même si le lobby du sel a été débouté cette fois-là, ce n’est pas demain la veille qu’on verra des photos d’artères endommagées sur les emballages de sel ou de bouffe industrielle.
sel90 % des apports de sel proviennent des plats préparés, de la charcuterie, du fromage, du pain…« Le lobby des producteurs de sel et du secteur agroalimentaire industriel est très actif. Il désinforme les professionnels de la santé et les médias ». Cette phrase a valu à son auteur, Pierre Méneton, d’être poursuivi en diffamation par le Comité des salines de France. Mais, le tribunal de grande instance de Paris a acquitté ce chercheur qui travaille sur le sel au sein de l’Inserm.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Agroalimentaire, Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.