Sarkozy a démarché émirs et milliardaires pour un fonds d’investissement

Rue89 09/09/2014Signalé par Clément Guillou
avion autour terreLes voyages en jet de Nicolas Sarkozy commencent à lui causer quelque souci. Selon Libération, ces trois voyages, fin 2012 et début 2013, aux frais de l’homme d’affaires Stéphane Courbit, avaient pour but de collecter des fonds grâce à son influence d’ancien président.
En 2012, Courbit, Alain Minc et lui ont lancé un fonds d’investissement nommé Columbia, comme l’avait déjà révélé Mediapart en janvier 2013. Les proches de Sarkozy en avaient nié l’existence à l’époque. L’idée était d’investir dans des entreprises européennes, en France aussi mais uniquement dans l’immobilier « pour éviter les conflits d’intérêt », écrit Libé.
Sarkozy sultanLes trois voyages payés par Stéphane Courbit ont servi à rencontrer des personnalités susceptibles d’investir dans Columbia, dont deux se sont engagées à le faire, selon les informations du quotidien : le fonds souverain du Qatar, dirigé par l’émir, un proche de Nicolas Sarkozy, et celui d’Abu Dhabi, dont il a rencontré le P-DG en février 2013. Un troisième voyage l’a conduit à rencontrer à son ami le milliardaire québécois Paul Desmarais.
Mais l’affaire Columbia, si bien partie, est tombée à l’eau rapidement après la rencontre d’Abu Dhabi, quelques mois avant le lancement effectif du fonds, lorsque Stéphane Courbit a été mis en examen dans l’affaire Bettencourt. Selon Libération, Nicolas Sarkozy se demandait déjà à l’époque si l’affaire valait encore le coup, compte tenu de la guerre Copé-Fillon l’ayant fait passer pour un sauveur possible de la droite, et des remous provoqués par les révélations de Mediapart sur Columbia.
L’avenir judiciaire de l’affaire est incertain mais elle témoigne de l’appétence de l’ancien président pour le monde des affaires et de son envie de monnayer son parcours politique.
Lire sur Libération.fr

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Politique, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.