Aspartame-tam

Le Canard Enchaîné – 24/09/14 – Conflit de Canard
« Pendant trente ans, les détracteurs de l’aspartame ont tenté de décrédibiliser la science pour créer de toutes pièces des mythes jetés en pâture à des médias peu scrupuleux et avides de sujets vendeurs. C’est contre ces attitudes immorales que je lance un cri d’alarme. » Voilà un lanceur d’alerte qui n’a pas peur de mettre les pieds dans le plat. Dans « Avec ou sans ? Enfin la vérité sur l’aspartame » (Cherche-Midi), Hervé Nordmann révèle aux consommateurs qu’ils ont été trompés.
Non, les faux sucres ne favorisent ni le cancer ni le diabète, comme le prétendent des chercheurs rabat-joie Mieux, les sodas light seraient la solution pour les diabétiques : « La satisfaction du goût sucré pour les diabétiques est tout aussi importante que pour les autres consommateurs, et elle ne peut être atteinte que par les édulcorants intenses , qui n’induisent pas de glycémie. »
On applaudirait volontiers s’il n’y avait un petit grain de sucre. Hervé Nordmann n’est autre que le responsable des affaires scientifiques et réglementaires chez Ajinomoto pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient. En clair, un des pontes du leader mondial de l’aspartame.
enquete_poison3Ce qui risque de gâcher la promotion du livre, c’est l’étude publiée dans le dernier numéro de la prestigieuse revue « Nature ». des chercheurs de l’institut Weizmann, en Israël, se sont aperçus qu’en nourrissant des souris avec des édulcorants, ces dernières développaient, au bout d’une semaine, une intolérance au glucose considérée comme l’un des signes avant-coureurs du diabète car il fait grimper le taux de sucre dans le sang. En poussant leur étude, les scientifiques ont découvert que leur flore intestinale avait été chamboulée, ce qui fait augmenter la quantité de sucre dans le sang.
Le plus goûteux, c’est que les édulcorants ont apparemment le même effet sur l’homme. L’équipe à en effet testé sur sept volontaires un régime à base de saccharine, l’un des faux sucres les plus consommés avec l’aspartame. Résultat : en sept jours, quatre des cobayes présentaient les prémices d’un diabète, avec la même modification intestinale que chez les souris. Depuis quelque temps, plusieurs études suggéraient que l »épidémie » de diabète et d’obésité pourrait être en partie due à un déséquilibre de la flore intestinale provoqué par la nourriture industrielle. Comme le dit le slogan d’Ajinomoto, « Mangez bien, vivez bien » ! 

comment-eviter-laspartame-01

Dans quels produits peut-on trouver de l’aspartame ?
– Les édulcorants de table en poudre, en comprimés ou en dosettes; – Les confiseries (chewing-gums, bonbons, sucettes, sprays liquides); – Les boissons (sodas, limonades, colas , boissons aux fruits ou au thé); – Les thés en sachets tout prêts; – Les produits laitiers (yaourts, yaourts à boire, crèmes desserts); – Les produits de régime (substituts de repas, produits « light » ou « sans sucre », « allégés » ou « O% », protéines en poudre, préparations pour desserts); – Les médicaments (environ 300 à ce jour), – Les suppléments en vitamines et en minéraux.; – Les chocolats en tablette; – Les chips; – Les cosmétiques…
Effets secondaires de l’aspartame :
– Insomnies, – fatigue  chronique, – cernes grises sous les yeux, – baisse et troubles de la vue, – réactions cutanées plus ou moins graves, – rougeurs au visage, – démangeaisons, – prise de poids, – dépression, – chute plus ou moins importante des cheveux, – faim et soif excessives, – douleurs abdominales, – ballonnements, – diarrhées, – douleurs articulaires, – crampes,  – pertes de mémoire, – saignements de nez, – vertiges,  forte sensibilité aux bruits, – sensation d’avoir froid même en plein été, – problèmes menstruels, – impuissance, – problèmes sexuels, – hyperventilation, – attaques et convulsions, – épilepsie, – nausées, – vomissements, – hypo et hyperglycémies, – baisse de l’intelligence, – douleurs dans la poitrine, – problèmes de thyroïde, – tremblements, – douleurs en avalant ou aussi en urinant, – sensibilité aux infections, – hypertension, – asthme… – maux de tête
Mais aussi troubles de la personnalité comme : soudaines crises d’agressivité parfois avec violences physiques,
– paranoïa, – agoraphobie, – phobies, – paniques, – sensations de « déjà vu », – irritabilité, – crises de démence, – altération du caractère, – difficulté de concentration, – confusion, – hyperactivité…

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Santé, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.