Raconter la vie – Une expérience d’animateur d’un foyer de SDF à Lyon

Rue89 22/09/2014

La misère, j’en garderai longtemps la trace et l’odeur

 Philippe Lubrano Lavadera est travailleur social. Dans un texte confié à nos amis de Raconter la vie, il relate son expérience d’animateur d’un foyer de SDF à Lyon. Il le fait à hauteur d’homme. Dépouillé des discours angéliques de ceux pour qui la grande pauvreté est, comme il dit, un concept, une idée. Ce qui en fait un texte rare. Mathieu Deslandes

arue89 cartes-_0

 Un tatouage de Rodrigo Varela représentant une carte à jouer (Carlos Varela/Flickr/CC)
Lire
J’ai rangé Freud et les autres au placard
Des chicaneries d’ivrogne, des regards vides
J’hésitais entre la brutalité et la délicatesse
Germain, l’intello
Le racket entre amis, ça raffermit les liens
Jamais il ne m’a menacé
Ma meilleure alliée, la polyarthrite
Le crâne de Jean, fabuleux garde-manger
La rue a parfois la mémoire courte
 Philippe Lubrano Lavadera, travailleur social

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Social, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.