Poésie – Mémoire des vendanges en pays de Loire

avignes32235108_mC’était un alignement de centaines de pieds
troncs noueux évoquant les mains d’un vieil homme
hissant son regard voilé par-delà le fleuve
que balaie vent et pluie en automne.
 
avignes sécateursphoto969Tricotant le film d’un inoubliable  passé
chants et cris entremêlés
au bruit sec des sécateurs
valsant dans la main des vendangeurs.
 
avendanges tombereauJours de gaieté accompagnés sur les fils
du ballet des étourneaux.
la cariole, on disait le tombereau
ou gavignes hotte110804actuisaient agglutinés les raisins : gamay, muscadet ou pinot
libérant leur nectar rouge ou blanc dans les hottes
portées allègrement par les hommes.
avendanges.png fichuMonte les regrets ténus
de l’envolée des fichus
souvenirs un peu chagrin
au pays de Joachin
d’une mémoire estompée
des retrouvailles saisonnières. 
 avendanges Cellieraabf11ba74Ah ! les coteaux dormant
dominant ou serpentant le long de la Loire
de l’Anjou au Cellier le bien nommé
terre de prédilection dans les temps reculés
aoberlindes Noa, Oberlin ou bien Léon Millot
dont ces noms inconnus enchantèrent une région. 
 
3429 vignes du minervois 11Ainsi va le défilé de ces vignes
ponctués des senteurs et rougeurs automnales
tableau vivant qui jamais ne s’efface
avendanges hommevieux_fermier
tout au long d’une vie de défis
au soir d’une vie bien remplie
artisan d’un savoir emportant le secret d’un breuvage
transmis de père en fils.
raisin1Octobre les vendanges sont finies.
kozetlotus-03

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Au fil du temps, Non classé, poésie, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.