Ebola – Une vidéo contre la panique

#IamALiberianNotAVirus (« Je suis un(e) Libérien(ne), pas un virus. »).
C’est le slogan de la nouvelle campagne 2.0 qui anime les réseaux sociaux américains pour lutter contre la stigmatisation des personnes originaires du Liberia depuis le début de l’épidémie d’Ebola.
Après que deux cas ont été recensés aux Etats-Unis, des réactions pour le moins aberrantes sont apparues çà et là. Des Américains d’origine libérienne ou simplement africaine sont désormais vus comme des porteurs potentiels du virus. Shoana Solomon, une photographe renommée et présentatrice de télévision installée à Monrovia, la capitale libérienne, a décidé de briser ces inquiétants stéréotypes, relate The Guardian.
Depuis le 13 octobre, sa vidéo mise en ligne sur YouTube a été visionnée plus de 22 000 fois. Avec des mots simples, son discours entend stopper la panique grandissante : « Imaginez que quelqu’un dise à votre enfant : tu viens du Liberia, donc tu as la maladie. C’est ce qui est arrivé hier à ma fille à l’école. (…) Nous vivons dans une région qui a été infectée par une maladie mortelle, mais nous ne sommes pas tous infectés. Il ne faut pas stigmatiser tout un peuple. Rappelez- vous, nous sommes des êtres humains.« 

aebola campagne

Le hashtag #IamALiberianNotAVirus a depuis été repris plusieurs milliers de fois et décliné sur Twitter et Facebook. Plusieurs personnalités libériennes se sont photographiées, pancarte en main, avec le slogan. Gageons que cette initiative atténuera l’angoisse, voire la bêtise, de certains Américains.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans International, Médias, Santé, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.