Sassou N’Guesso et Balkany : les mêmes goûts de luxe

Charlie Hebdo – 29/10/14 – Laurent Léger
Les sommes donnent le tournis, comme souvent dès qu’il s’agit de l’argent dépensé en folies par les potentats, mais à, on en reste bouche bée.
Celui du Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso, a acheté pour 18 millions d’euros de meubles de luxe en deux ans seulement, entre 2012 et 2014. Le tout chez un seul fournisseur : Bertrand Prestige. C’est ce que révèle une note de Tracfin, le service anti-blanchiment de Bercy, transmise le 4 juillet dernier au procureur de Paris et aux juges qui enquêtent sur les « bien mal acquis » des dictateurs africains que Charlie a consultée.
Faut dire que les meubles Bertrand – qui n’ont pas donné suite à notre demande d’explications – ont tout pour plaire à cet esthète de Sassou : ils ont fourni aussi le riad-des-Balkany-qui-ne-leur-appartient-pas, à Marrakech, pour quelque « mille kilos » d’objets… La plupart, on peut s’en rendre compte sur le site de cette société parisienne, dégoulinent de velours draperies ou plissés.

ImageShow

Royal ou presque ! Mais pas seulement : comme le signale une revue spécialisée, on y trouve aussi du contemporain et de l’Art déco : « Pour que ces pièces s’adaptent à un intérieur contemporain, quelques notes de modernité son insufflées, avec finesse, dans les formes, les accessoires ou les teintes du mobilier. Mais toujours dans les règles de l’art », écrit très gentiment la rédactrice.
00150015_bd5ad8ddaa32d39ae3de764d07af1be0_arc614x376_w614_us1Tracfin, qui a décortiqué ces achats, a constaté que les paiements de Brazzaville émanaient de la direction du domaine présidentiel, de la direction générale du Trésor et de la délégation générale des grands travaux. Mais les petits fonctionnaires de l’État congolais, on s’en doute, n’ont pas assis leur derrière dans le VIIIème arrondissement de Paris. Les meubles acquis avec l’argent du pétrole ont visiblement atterri dans les différents palais de Sassou : Kinkala (un palais tout neuf à 75 kilomètres de Brazzaville, Djambala (également tout neuf) ou encore Sibiti. Depuis 2004, le vertueux Sassou, qui tient d’une main de fer le pouvoir congolais depuis trente ans, s’est fait construire 8 nouveaux palais. Soit des milliers de mètres carrés à meubler !

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Justice, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.