Quand l’austérité tue ! ( Etienne Chouard en direct de  » Ce soir ou jamais » )

Ploutopia – 4 novembre 2014 –
On savait avec Richard Wilkinson et Kate Pickett que les inégalités tuaient. On sait maintenant avec David Stuckler et Sanjay Basu, respectivement sociologue et professeur de médecine, que c’est aussi le cas des politiques d’austérité*. Ainsi, la santé de la population s’est-elle améliorée dans les Etats qui ont activement mis en œuvre le New Deal de Roosevelt (baisse des suicides et des maladies infectieuses). L’Islande où la population suivie par son gouvernement s’est opposée aux plans de relance du FMI et qui a largement augmenté ses dépenses publiques, a vu son taux de chômage descendre sous la barre des 5% et enregistrer une croissance de 3% en 2012. Mieux encore, les investissements dans la santé publique s’autofinancent (3 euros de PIB en plus pour 1 euro investi).
Par contre dans les pays qui suivent des politiques d’austérité c’est l’inverse: taux de suicide et maladies infectieuses en hausse, développement de dépendances à l’alcool, la drogue, etc. En Grèce, l’usage de l’héroïne a augmenté de 20% entre 2010 et 2011, notamment chez les jeunes, frappés par un taux de chômage de 40%. La Grèce a aussi vu un triplement des infections au VIH, un doublement du taux de suicide, une hausse des homicides et un retour de la malaria. 500 suicides supplémentaires en Italie, 1000 au Royaume-Uni…
La crise n’est pas une fatalité à subir, elle est voulue et décidée par les politiques et les gouvernements qui préfèrent rendre des comptes à l’argent plutôt qu’aux gens. Répondre à la logique du profit et de la concurrence plutôt qu’à celle du partage et de la coopération. Tout est une question de choix, des politiques d’aides, de taxation et d’impôt juste pour le bien de tous(2) ou des politiques d’austérité et de coupes rases dans les dépenses publiques pour le bien de quelques-uns.
Des politiciens endoctrinés, dénués de bon sens, prêt à se tirer une balle dans le pied en signant des lois ou des traités comme le traité transatlantique, prêt à critiquer l’autre(3) comme la cause de tous nos maux, prêt à stigmatiser l’étranger comme en 40 après la crise de 1929.
quand-l-aust-rit-tue_9782746738027
(1) Quand l’austérité tue. Epidémies, dépressions, suicides : l’économie inhumaine, par David Stuckler et Sanjay Basu, Éditions Autrement, 2014, 334 p, 21 euros.
(2) http://www.hetgrotegeld.be/index.php/les_grosses_fortunes/Nouvelles/show
(3) N-VA : la nouvelle (extrême-) droite tombe le masque.

A propos werdna01

Hors des paradigmes anciens et obsolètes, libérer la parole à propos de la domination et de l’avidité dans les domaines de la politique, de la religion, de l’économie, de l’éducation et de la guérison, étant donné que tout cela est devenu commercial. Notre idée est que ces domaines manquent de générosité et de collaboration.
Cet article, publié dans Débats Idées Points de vue, Démocratie, Politique, réflexion, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.