Scorpion : Quelques réflexions au passage de cette Constellation

Énergie de la Constellation du Scorpion 2014

  ascorpion!cid_4D0A9940C60148099418913F1E6F3F45@RenePCLe Scorpion est le point culminant du parcours matériel et le début de l’itinéraire spirituel ou nature de l’esprit. Il représente l’abysse dans lequel nous pourrions peut-être tomber si, en expérimentant les signes précédents, nous ne nous sommes pas fermement connectés à un fil de lumière.
Ici sont proposées des énergies liées à la mort et à la transcendance. Cette mort correspond à la mise en retrait de la personnalité, prédominante jusqu’ici, et la transcendance à une renaissance de l’Esprit​.
     « Homme, connais-toi toi-même ! » est un vieil adage. La lumière intérieure, visualisée avec cohérence et continuité, permet au chercheur d’obtenir un équilibrage des énergies opposées et le filtrage des impuretés. Cela requiert de pratiquer avec courage, une forte volonté, de la patience, et d’aligner la pensée avec le discours et les actes. L’humain est devenu dépendant de ses propres créations : propriétés, famille, coutumes sociales, traditions, croyances, etc., et, de lui-même, il se transforme progressivement en esclave.
     Consciemment ou inconsciemment, nous dénions notre côté sombre et préférons rejeter certains aspects appartenant à notre vraie nature, plutôt que de nous accorder la liberté de vivre une vie authentique. Pourquoi ne pas assumer et intégrer nos soi-disant faiblesses qui ne sont, en fait, que des forces travesties, découvrir les cadeaux qu’elles recèlent, afin de recouvrer notre véritable identité.
     Cette démarche amène à la surface les déplaisantes données des impulsions réprimées, c’est vrai, mais elle s’arrête souvent là. L’individu réalise qu’un monstre est caché dans les zones obscures de sa conscience, mais il se sent cependant dérouté et perplexe en essayant de traiter avec cet ‘’ ennemi ‘’ formidable.
     Réminiscence et deuil sur les événements ou les échecs passés crée une potentialité pour les maladies futures par désespoir et la dépression. Le seul avantage de cette rétrospective es à apprendre de l’erreur et aller de l’avant. Ni les pratiques austères, ni des exercices de respiration, ou les seules méditations ne seront suffisants dans le déroulement de cette étape, car c’est d’abord le travail qui consacrera un accomplissement. Cela nécessitera également la capacité à assumer nombre de difficultés, dont la plupart sont inattendues.
     S’efforçant de voir son problème à la lumière de la sagesse, le chercheur l’affronte alors sous un nouvel angle de vision. C’est dans le Scorpion que la prépondérance de l’énergie spirituelle est imposée aux forces de la personnalité. Ce travail intérieur est subtil, il conduit à la libération de l’esprit, mais une fois amorcé, il s’imposera progressivement de façon visible.
     Ainsi, la mort à soi-même devient un passage vers plus de clarté. C’est en ce sens que le Scorpion requiert la compréhension de ‘’comment lâcher prise.’’ Le chemin de la connaissance nous conduit au renoncement de ce que en quoi on croyait, une réalité à laquelle nous étions attachés, mais qui soudain se révèle illusoire. Et nous comprenons que nous n’expérimentons pas vraiment nos attachements mais seulement les objets de nos désirs, ce qui engendre chez nous la sensation de « peur de perdre ».
     Ce temps de remise en cause n’est pas anecdotique, mais nécessaire et vital pour le bien de tous. L’action maintient la vie, l’inaction est la mort. Une autre approche de la réalité demande un vrai travail sur soi et un engagement inébranlable à servir l’ensemble. Car, se libérer soi-même, c’est également travailler pour tous. Le Scorpion tient sa force concentrée dans la volonté, faisons tous de sorte qu’elle nous anime.

A propos kozett

Deux phénomènes peuvent amener à une manipulation dans la prise en compte des informations par notre conscience : --> Le mirage qui voile et cache la vérité derrière les brumes de la sensiblerie et de la réaction émotionnelle. --> L’illusion qui est une interprétation limitée de la vérité cachée par le brouillard des pensées imposées. Celles-ci apparaissent alors comme plus réelles que la vérité qu’elles voilent, et conditionnent la manière dont est abordé la réalité … A notre époque médiatisée à outrance, notre vigilance est particulièrement requise !
Cet article, publié dans Culture, Débats Idées Points de vue, réflexion, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.